New York

04 October 2021

Secretary-General's message on World Habitat Day 2021 [scroll down for French version]

On this World Habitat Day, cities and towns across the globe are facing – and fighting – the dual crises of COVID-19 and climate change. Home to 4.5 billion people today, they are projected to grow by almost 50 per cent by 2050.

By mid-century, over 1.6 billion urban residents may have to survive through average summertime highs of 35 degrees Celsius.

This year’s theme – ‘Accelerating Urban Action for a Carbon-Free World’ – highlights how cities and towns are at the core of climate action to keep the 1.5 degrees goal within reach.  

Three-quarters of the infrastructure that will exist in 2050 has yet to be built. Economic recovery plans offer a generational opportunity to put climate action, renewable energy, and sustainable development at the heart of cities’ strategies and policies.

City leadership in using green materials and constructing energy-efficient, resilient buildings powered by renewable energy is essential to achieve net-zero emissions by 2050. The benefits are enormous: less pollution and climate risk, more jobs, and better health and well-being.

As populations grow in emerging economies, demand for transport, which accounts for nearly 20 per cent of global carbon emissions, is multiplying. Cities are working to ensure that this demand is met by zero-emission vehicles and public transit. We need a global moratorium on internal combustion engines by 2040 at the latest to underpin these efforts.

On World Habitat Day, let us work together to harness the transformative potential of sustainable urban action for the benefit of our planet and all people.

*****
Alors que nous célébrons aujourd’hui la Journée mondiale de l’habitat, les villes et centres urbains du monde entier sont pris entre deux feux, luttant tout à la fois contre la crise de la COVID‑19 et contre les changements climatiques. Ils abritent actuellement 4,5 milliards d’habitantes et d’habitants, chiffre qui devrait presque doubler d’ici à 2050.

D’ici au milieu du siècle, plus de 1,6 milliard de personnes vivant en milieu urbain pourraient avoir à supporter, chaque été, des températures moyennes pouvant atteindre 35 degrés Celsius.

Le thème retenu cette année pour la Journée mondiale de l’habitat, « Accélérer l’action urbaine pour un monde sans carbone », montre bien que les villes et centres urbains sont au cœur de l’action climatique menée pour que l’objectif de 1,5 degré Celsius demeure à portée. 

Les trois quarts des infrastructures qui existeront en 2050 restent à construire. Les plans de relance économique nous donnent une chance historique de placer l’action climatique, les énergies renouvelables et le développement durable au centre des stratégies et politiques urbaines.

Si nous voulons atteindre l’objectif de zéro émission nette d’ici à 2050, il est essentiel que les autorités municipales montrent la voie en misant sur l’utilisation de matériaux respectueux de l’environnement et sur des bâtiments à faible consommation énergétique, résilients et alimentés par les énergies renouvelables. Elles ont tout à y gagner : moins de pollution et de risques climatiques, des emplois plus nombreux et une population en meilleure santé, goûtant davantage de bien-être.

Dans les économies émergentes, la population augmente, démultipliant les besoins de transports, qui sont à l’origine de près de 20 % des émissions mondiales de carbone. Les villes s’efforcent de répondre à la demande par des véhicules à émission zéro et des services de transports en commun. Pour soutenir ces efforts, nous devons imposer un moratoire mondial sur les moteurs à combustion interne d’ici à 2040 au plus tard.

En cette Journée mondiale de l’habitat, œuvrons ensemble pour mettre l’action urbaine durable et son potentiel de transformation au service de notre planète et de l’humanité.