New York

31 August 2021

Secretary-General's message on the Observation of the International Day for People of African Descent [scroll down for French version]

Today we observe the first-ever International Day for People of African Descent. 

This day is a celebration of the enormous contributions of people of African descent to every field of human endeavour.

It is a long overdue recognition of the profound injustices and systemic discrimination that people of African descent have endured for centuries, and continue to confront today.

And it is an urgent call to action for everyone, everywhere, to commit to rooting out the evil of racism.

Twenty years after the Durban Declaration and Programme of Action, and more than halfway into the International Decade for People of African Descent, we are experiencing unprecedented momentum towards ending the global scourge of racism.  We must not squander this opportunity.

United Nations Education, Scientific and Cultural Organisation’s (UNESCO) Slave Route Project calls upon us to speak openly and honestly about the horror and greed of slavery. The United Nations Population Fund (UNFPA) initiative towards investing in young people of African descent focuses on expanding opportunities.  And the Agenda Towards Transformative Change for Racial Justice and Equality - launched by the Office of the High Commissioner for Human Rights - seeks to dismantle systemic racism, ensure accountability, and deliver reparatory justice.

The Permanent Forum on People of African Descent, initiated by the General Assembly, and the new independent mechanism to advance racial justice and equality in law enforcement, established by the Human Rights Council, are important examples of Member States’ commitment to act.

Acknowledging the entrenched legacy of enslavement, redressing the wrongs of history, and shattering the evil lie of supremacy, demands persistence and action every day, at every level, in every society.

Together, let us commit to do our part and advance the promise of equality, justice and dignity for all.
 

***

Message à l'occasion de la Journée internationale des personnes d’ascendance africaine

Nous célébrons aujourd’hui la toute première Journée internationale des personnes d’ascendance africaine.

En cette journée, nous applaudissons les contributions immenses que les personnes d’ascendance africaine ont apportées dans tous les domaines de l’activité humaine.

C’est aussi un acte de reconnaissance des profondes injustices et de la discrimination systémique qu’elles ont endurées pendant des siècles et auxquelles elles continuent d’être confrontées aujourd’hui, reconnaissance qui s’est fait par trop attendre.

Enfin c’est un appel urgent à l’action pour que chacun et chacune, partout, s’engage à éradiquer le fléau qu’est le racisme.

Vingt ans après la Déclaration et le Programme d’action de Durban, et à plus de mi-parcours de la Décennie internationale des personnes d’ascendance africaine, nous assistons à un élan sans précédent vers l’élimination de cette calamité mondiale. Nous ne devons pas laisser passer l’occasion.

Le projet « La Route de l’esclave » de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) nous invite à parler ouvertement et honnêtement de l’horreur et de la cupidité de l’esclavage. L’initiative du Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) visant à investir dans la jeunesse d’ascendance africaine cherche à multiplier les perspectives à l’intention des jeunes ciblés. Et le programme axé sur la transformation pour la justice et l’égalité raciales – lancé par le Haut-Commissariat aux droits de l’homme – vise à démanteler le racisme systémique, à garantir l’application du principe de responsabilité et à rendre une justice réparatrice.

L’Instance permanente des personnes d’ascendance africaine, établie par l’Assemblée générale, et le nouveau mécanisme indépendant chargé de faire progresser la justice et l’égalité raciales dans l’application des lois, créé par le Conseil des droits de l’homme, sont des exemples importants de la détermination des États Membres à agir.

Pour reconnaître les conséquences profondément ancrées que l’esclavage a laissées en héritage, redresser les torts de l’histoire et écraser le mensonge diabolique de la suprématie, il faut effort et persévérance au quotidien, à tous les niveaux, dans toutes les sociétés.

Ensemble, engageons-nous à faire notre part pour honorer la promesse d’égalité, de justice et de dignité pour tous et toutes.