New York

12 September 2020

Secretary-General's message on United Nations Day for South-South Cooperation [scroll down for French version]

The COVID-19 pandemic is devastating lives and livelihoods around the world. It poses the greatest risks to developing countries and to vulnerable people and communities.
 
As we mark this year’s United Nations Day for South-South Cooperation, we are highlighting the power of the Global South to support and advance sustainable development, even during these challenging times.
 
Southern countries are demonstrating the spirit of South-South cooperation, equal partnership and global solidarity during the pandemic, by collaborating in science, technology and innovation, delivering medical supplies, providing financial resources, sending health workers and experts to bridge gaps in capacity, and sharing best practices.
 
South-South and triangular cooperation must also have a central place in our preparations for a strong recovery. They can never replace official development assistance, or the responsibilities of the global North set out in the Addis Ababa Action Agenda and the Paris Agreement. But we will need the full contributions and cooperation of the Global South to build more resilient economies and societies, and implement the Sustainable Development Goals.
 
The United Nations is playing its part in supporting South-South and triangular cooperation through the pandemic, by fast-tracking financial allocations for developing countries as they cooperate with each other and with development banks and agencies.
 
As we look beyond the immediate crisis, the United Nations will continue to stand with the Global South.
 
Let us coordinate our efforts to scale up Southern development successes, share them widely through enhanced cooperation, build a strong recovery and achieve the SDGs by 2030.
 
Thank you.
*****
La pandémie de COVID-19 dévaste des vies et des moyens de subsistance dans le monde entier. Elle présente les plus grands risques pour les pays en développement ainsi que pour les personnes et les groupes vulnérables.
 
En cette Journée des Nations Unies pour la coopération Sud-Sud, nous soulignons le pouvoir qu’a le Sud de soutenir et faire progresser le développement durable, même en ces temps difficiles.
 
Les pays du Sud font preuve d’un esprit de coopération Sud-Sud, de partenariats égalitaires et de solidarité mondiale durant la pandémie, en collaborant dans les domaines de la science, des technologies et de l’innovation, en fournissant des articles médicaux, en apportant des ressources financières, en déployant du personnel sanitaire et des spécialistes de la santé là où les capacités manquent et en partageant les meilleures pratiques.
 
La coopération Sud-Sud et la coopération triangulaire doivent également occuper une place centrale dans nos préparatifs pour une relance forte. Elles ne peuvent se substituer à l’aide publique au développement ni aux responsabilités incombant aux pays du Nord au titre du Programme d’action d’Addis-Abeba et de l’Accord de Paris. Mais nous allons avoir besoin de la pleine contribution et coopération du monde du Sud pour construire des économies et des sociétés plus résilientes et réaliser les objectifs de développement durable.
 
L’ONU joue son rôle en soutenant la coopération Sud-Sud et la coopération triangulaire durant la pandémie, en accélérant les allocations financières destinées aux pays en développement qui coopèrent entre eux et avec les banques et agences de développement.
 
Au-delà de la crise immédiate, l’ONU continuera à soutenir les pays du Sud.
 
Coordonnons notre action afin de démultiplier les réussites de développement dans le monde du Sud, de les partager largement par une coopération renforcée, d’initier une relance forte et d’atteindre les objectifs de développement durable d’ici à 2030.
 
Je vous remercie.