Une employée de la poste trie des courriers.

Message du Secrétaire général (2021)

En cette Journée mondiale de la poste, nous saluons la contribution inestimable des travailleuses et travailleurs postaux au fonctionnement de nos sociétés et de nos économies. Le vaste réseau postal, qui mobilise des millions de personnes pour acheminer des milliards de lettres et colis transitant par des centaines de milliers de bureaux de poste, fait partie intégrante de nos sociétés et relie les populations du monde entier.

Dans un contexte toujours marqué par la pandémie de COVID-19, la résilience et la détermination de ces travailleuses et travailleurs essentiels sont une source d’inspiration. Nous leur devons toute notre gratitude. 

Le thème retenu cette année pour la Journée mondiale de la poste – « Innover pour la reprise » – met en lumière la capacité du secteur postal de s’adapter aux nouvelles réalités et de se réinventer en assumant de nouvelles fonctions reposant sur la dématérialisation, le commerce électronique et les services financiers. 

Il s’agit là d’inviter tous les acteurs du secteur postal international à incarner le changement et la créativité et à tirer parti de la technologie pour que nous puissions bâtir ensemble un avenir meilleur après la pandémie. 

Je félicite l’Union postale universelle et le secteur postal international des efforts inlassables qu’ils déploient pour distribuer le courrier, fournir des services essentiels, faciliter le commerce et promouvoir l’alphabétisation. L’Organisation des Nations Unies se réjouit à la perspective de renforcer encore notre partenariat au service du développement durable et d’un monde meilleur pour toutes et tous.

 

En cette Journée mondiale de la poste, nous saluons la contribution inestimable des travailleuses et travailleurs postaux au fonctionnement de nos sociétés et de nos économies. Le vaste réseau postal, qui mobilise des millions de personnes pour acheminer des milliards de lettres et colis transitant par des centaines de milliers de bureaux de poste, fait partie intégrante de nos sociétés et relie les populations du monde entier. »

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres