Un groupe de jeunes montrant des pancartes "Non à la corruption".
En Ukraine, des jeunes travaillent pour la lutte contre la corruption. La lutte anti-corruption engage toutes les parties, notamment les gouvernements, les entreprises et la société civile, en mettant l'accent sur les femmes et les jeunes.
Photo :PNUD Ukraine

Acte criminel et immoral, la corruption est la trahison ultime de la confiance publique. Elle cause encore plus de préjudice en temps de crise, que le monde vit actuellement avec la pandémie de COVID-19.
La lutte contre le virus offre de nouvelles possibilités d’exploiter la faiblesse des systèmes de contrôle et le manque de transparence, de détourner des fonds destinés aux populations au moment où elles en ont le plus besoin. »

Déclaration du Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, dans le contexte de la pandémie de COVID-19.

Rétablir avec intégrité

La corruption prospère en temps de crise et la pandémie mondiale actuelle ne fait pas exception. Les États du monde entier ont pris des mesures importantes pour faire face à l'urgence sanitaire et pour éviter un effondrement économique mondial. Ils ont rapidement mobilisé des milliards de dollars pour procurer du matériel médical et fournir un filet de sécurité économique aux citoyens et aux entreprises en détresse. Les réponses urgentes requises ont toutefois conduit certains États à négliger la conformité aux règles, le contrôle et l’imputabilité au profit d’un impact rapide, créant ainsi des possibilités de corruption considérables.

« Rétablir avec intégrité » souligne que seule la mise en place de mesures efficaces d'atténuation de la corruption permettra un meilleur rétablissement, tout en insistant sur le fait qu’un rétablissement inclusif de la COVID-19 ne peut être réalisé qu'avec intégrité.

Logo 2020 : Rétablir avec intégrité
 

La réduction des risques de mauvaise gestion et de corruption pendant la pandémie nécessite l'implication d'organismes anticorruption forts, une meilleure surveillance des programmes de soutien d'urgence, un approvisionnement public plus ouvert et plus transparent et un meilleur respect de la législation anticorruption par le secteur privé. Les pays doivent également assurer le soutien et la protection des dénonciateurs et des journalistes qui découvrent des cas de corruption pendant la pandémie et aligner leurs cadres nationaux de lutte contre la corruption sur la Convention des Nations unies contre la corruption (CNUCC).

Pour nous rétablir avec intégrité, nous devons être #UnisContreLaCorruption. 

 

Demonstration against corruption, Haiti, 2010

Pour montrer les effets réellement préjudiciables de ce crime, nous avons recueilli des scénarios de corruption réels tels qu’observés pendant la pandémie dans les secteurs de la réponse économique d'urgence, de la santé publique et dans le secteur privé sur www.anticorruptionday.org.

 

Children making a star sign

Nous pouvons tous faire quelque chose contre la corruption. Rejoignez-nous dans la lutte contre ce crime en:

A crowd of women sitting and laughing

Chaque journée internationale représente une occasion d’informer le public sur des thèmes liés à des enjeux majeurs comme les droits fondamentaux, le développement durable ou la santé. Ces journées sont aussi l’occasion pour le système des Nations Unies, les pouvoir publics et la société civile d’organiser des activités de sensibilisation et de mobiliser des ressources.