Welcome to the United Nations. It's your world.

Secretary-General Ban Ki-moon

Latest Statements

Addis Ababa, 25 May 2013 - Secretary-General's remarks at ceremony marking the 50th anniversary of the Organization of African Unity / African Union [as prepared for delivery]

[Scroll down for French]

Today we mark half a century of African achievement.

As we celebrate 20th-century heroes, giants and visionaries, we also look forward.

A new generation is taking the founders’ dreams into the 21st century.

Today peace prevails in most African countries.

Democracy is deepening.  Civil society is mobilizing. 

Economies are growing.  Incomes are rising.

The narrative is changing.  Hope is alive.

Of course, we know the challenges.

Too many African mothers still die in childbirth, and too many youth lack a job or an education.

Too many African families face insecurity and sexual violence.  And too many institutions have not yet earned the full trust of citizens.

Climate change, desertification, water scarcity and environmental degradation are life and death realities.

But I see a rising Africa rising to the challenges.

From the beginning, the United Nations has been your proud partner.  Our shared destination is clear:

Lives of dignity, safety, freedom and opportunity for every single African.

Communities resilient in the face of disaster and discord.

Nations that help people realize their potential – above all women and youth.

Regions that unite on investment and infrastructure.

Economies that meet the needs of Africa’s people, today and tomorrow.

And a continent that builds effective structures for peace, sustainable development and human rights.   A continent that achieves the Millennium Development Goals and whose aspirations are at the core of the post-2015 development agenda.

Excellencies,
Ladies and gentlemen,

In my time as United Nations Secretary-General, I have had the honour of travelling the length and breadth of this magnificent, mesmerizing continent.   

I have reached one conclusion above all: 

There is no problem in Africa that cannot be solved by the potential of Africa.

Long live Africa!  Vive l’Afrique!  Tah-ya Afreeq-ya!  Longa Vida a Africa!  Viva África!  Lidumu bara la Afrika!

--

Nous sommes ici aujourd’hui pour célébrer un demi-siècle d’avancées en Afrique.
           
Si nous rendons hommage à toutes les personnalités hors du commun qui ont marqué le XXe siècle par leurs actes, leur stature ou leurs idées visionnaires, notre regard n’en est pas moins tourné vers l’avenir.

Une nouvelle génération fait entrer les rêves des pères fondateurs dans le XXIe siècle.

À l’heure actuelle, la paix règne dans la plupart des pays d’Afrique.

La démocratie s’enracine. La société civile se mobilise.

Les économies se développent. Les revenus augmentent.

Les perceptions changent. L’espoir est là.

Bien sûr, nous n’ignorons pas les problèmes.

Trop de mères africaines meurent encore en donnant la vie et trop de jeunes restent sans éducation ou sans travail.

Trop de familles africaines sont en proie à l’insécurité et à la violence sexuelle. Trop d’institutions n’ont pas encore réussi à gagner l’entière confiance des citoyens.

Les changements climatiques, la désertification, la pénurie d’eau et la dégradation de l’environnement sont des enjeux vitaux.

Mais je vois s’éveiller une Afrique prête à relever ces défis.

L’Organisation des Nations Unies est fière d’être votre partenaire depuis toujours. Notre ambition commune est claire :

Une vie digne dans un environnement sûr, la liberté et des perspectives offertes à tous les Africains, sans exception;

Des communautés résilientes face aux catastrophes et aux dissensions;

Des nations qui aident les gens à réaliser leur potentiel, à commencer par les femmes et les jeunes;

Des régions qui s’unissent pour investir et construire des infrastructures;

Des économies qui répondent aux besoins présents et futurs des habitants de l’Afrique;

Un continent qui s’équipe pour la paix, le développement durable et le respect des droits de l’homme.

Un continent qui atteint les objectifs du Millénaire pour le développement et dont les aspirations sont au cœur des priorités de développement pour l’après-2015.

Mesdames et Messieurs,

En tant que Secrétaire général de l’ONU, j’ai eu l’honneur de parcourir de bout en bout ce continent magnifique et fascinant.

Et je suis arrivé à une conclusion essentielle :

Il n’y a pas en Afrique de problèmes qui ne puissent être résolus grâce au potentiel de l’Afrique.

Long live Africa! Vive l’Afrique! Tah-ya Afreeq-ya! Longa Vida a Africa! Viva África! Lidumu bara la Afrika!


Statements on 25 May 2013