Welcome to the United Nations. It's your world.

Secretary-General Ban Ki-moon

Latest Statements

New York, 8 June 2012 - Statement attributable to the Spokesperson for the Secretary-General on the attack against ONUCI Peacekeepers (scroll down for French)

The Secretary-General is outraged and condemns in the strongest possible terms today’s attack on peacekeepers from the United Nations Operation in Côte d’Ivoire (ONUCI) in which seven military personnel from the Niger contingent were killed.  There have been reports that Ivorians were also killed.

The peacekeepers were attacked by a group of unidentified armed elements while on a reconnaissance patrol in the proximity of Para village, near the border town of Tai in south western Côte d'Ivoire.

The Secretary-General also remains seriously concerned about the continued instability in the border areas between Cote d'Ivoire and Liberia since the Ivorian post-elections crisis, which has resulted in the death of a number of individuals in that region.

The Secretary-General conveys to the Government of Niger and to the families of the deceased his deepest sympathy.  He also extends his condolences to the families of the Ivorians who have lost their lives in this tragedy.  The Secretary-General calls on the Government of Côte d’Ivoire to do its utmost to identify the perpetrators and hold them accountable for this wanton attack.

     Déclaration attribuable au porte-parole du Secrétaire général sur l’attaque ayant visé des Casques bleus de l’ONUCI


Le Secrétaire général est indigné et condamne dans les termes les plus vifs l’attaque perpétrée aujourd’hui contre les Casques bleus de la Mission des Nations unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) et au cours de laquelle sept soldats du contingent nigérien ont été tués. Certaines informations font également état de la mort de citoyens ivoiriens.

Les Casques bleus ont été attaqués par un groupe d’hommes armés non-identifiés, à proximité du village de Para, non loin de la ville frontalière de Tai dans le Sud-ouest de la Côte d’Ivoire.

Le Secrétaire général est particulièrement inquiet de l’instabilité dans la zone frontalière entre la Côte d’Ivoire et le Liberia depuis la période post-électorale, et qui a entraîné la mort de nombreuses personnes dans la région.

Le Secrétaire général présente ses plus sincères condoléances au Gouvernement du Niger, aux familles des soldats décédés ainsi qu’aux familles des citoyens ivoiriens qui ont perdu la vie au cours de cette tragédie. Le Secrétaire général  exhorte le Gouvernement de Côte d’Ivoire à faire tout son possible pour identifier les responsables et prendre toutes les mesures nécessaires afin qu’ils répondent de leurs actes.


Statements on 8 June 2012