New York

25 March 2021

Secretary-General's message on the International Day of Remembrance of the Victims of Slavery and the Transatlantic Slave Trade [scroll down for French version]

Today, we honour the memory of the millions of people of African descent who suffered under the brutal system of slavery and the transatlantic slave trade.

This trade created and sustained a global system of exploitation that existed for more than 400 years, devastating families, communities and economies.

We remember with humility the resilience of those who endured the atrocities committed by slave traders and owners, condoned by slavery’s beneficiaries.

We acknowledge the immense contributions that enslaved men, women and children made to the culture, knowledge and economies of the countries to which they were transported.

And we honour the memory of the victims of the transatlantic slave trade by educating about its history and acknowledging its impact on our world today.

The transatlantic slave trade ended more than two centuries ago, but the ideas of white supremacy that underpinned it remain alive.

We must end the legacy of this racist lie.

We must work together to address the pernicious and persistent consequences of slavery and the transatlantic slave trade.

We will do this by renewing our determination to tackle racism, injustice and inequality and by building inclusive communities and economies.

On this day, let us renew our commitment to a world where all can live in peace with dignity and opportunity.

*****
Aujourd’hui, nous honorons la mémoire des millions de personnes d’origine africaine qui ont souffert sous le joug brutal de l’esclavage et qui ont été victimes de la traite transatlantique des esclaves.

La traite des esclaves, c’est la création et la perpétuation, pendant plus de 400 ans, d’un système mondial d’exploitation qui a dévasté familles, communautés et sociétés.

C’est avec humilité que nous pensons à la résilience dont ont dû faire preuve celles et ceux qui ont enduré les atrocités commises par les marchands et les propriétaires d’esclaves, avec l’approbation de toutes les personnes qui profitaient de l’esclavage.

Nous savons que les femmes, les hommes et les enfants réduits en esclavage ont apporté d’immenses contributions à la culture, aux connaissances et à la société des pays vers lesquels ils ont été transportés.

Et nous honorons la mémoire des victimes de la traite transatlantique des esclaves en faisant connaître son Histoire et en reconnaissant les effets qu’elle a eus sur le monde dans lequel nous vivons.

La traite transatlantique des esclaves a pris fin il y a plus de deux siècles, mais les idées de suprématie blanche qui la sous-tendaient restent bien vivantes.

Nous devons en finir et liquider l’héritage de ce mensonge raciste.

Nous devons travailler ensemble pour faire face aux conséquences pernicieuses et persistantes de l’esclavage et de la traite transatlantique des esclaves.

Nous y parviendrons en redoublant d’efforts pour lutter contre le racisme, l’injustice et les inégalités et en édifiant des communautés et des sociétés inclusives.
En ce jour, nous redisons notre attachement envers un monde où chacune et chacun puisse vivre en paix et dans la dignité et avoir sa chance.