L'entrée de l'Office des Nations Unies à Genève, flanquée des drapeaux des membres de l'ONU.

Message du Secrétaire général, 2022

En ratifiant ou en acceptant la Charte des Nations Unies, les États membres de l’Organisation se sont engagés à respecter les valeurs du multilatéralisme et de la diplomatie pour la paix.

Mais alors que nous célébrons la Journée internationale du multilatéralisme et de la diplomatie au service de la paix, cet engagement n’est pas tenu. Les principes qui sont au cœur même de la coopération multilatérale n’ont jamais été aussi éprouvés depuis la création de l’Organisation des Nations Unies.

De la crise climatique à la multiplication des conflits – y compris la guerre en Ukraine, la gouvernance des armes de destruction massive, les urgences sanitaires et le régime mondial de protection des réfugiés – le système multilatéral et la valeur de la diplomatie sont menacés de toutes parts.

Nous devons faire de cette période de crise un moment charnière pour le multilatéralisme.

Les recommandations formulées dans mon rapport sur « Notre Programme commun » visent à protéger et à renforcer les fondements de la coopération mondiale et à créer un multilatéralisme inclusif, fonctionnant en réseau et adapté à l’avenir.

À l’occasion de la Journée internationale du multilatéralisme et de la diplomatie au service de la paix, je demande à tous les gouvernements et à tous les dirigeants de renouveler leur engagement en faveur du dialogue et de solutions mondiales, qui représentent la seule voie durable pour la paix.

À l’occasion de la Journée internationale du multilatéralisme et de la diplomatie au service de la paix, je demande à tous les gouvernements et à tous les dirigeants de renouveler leur engagement en faveur du dialogue et de solutions mondiales, qui représentent la seule voie durable pour la paix.

Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres