Imprimer
SC/14367
30 novembre 2020

Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité sur les meurtres de civils

On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite, aujourd’hui, par la Présidente du Conseil de sécurité pour le mois de décembre, Mme Inga Rhonda King (Saint-Vincent-et-les Grenadines):

Les membres du Conseil de sécurité ont condamné dans les termes les plus énergiques les attaques terroristes qui ont été commises dans le nord-est du Nigéria le 28 novembre 2020, au cours desquelles bon nombre de civils auraient été tués et d’autres blessés ou enlevés.  Ils ont exprimé leur profonde sympathie et leurs sincères condoléances aux familles des victimes et au Gouvernement nigérian.

Les membres du Conseil ont réaffirmé que le terrorisme, sous toutes ses formes et dans toutes ses manifestations, constitue une des menaces les plus graves contre la paix et la sécurité internationales.  Ils ont souligné qu’il fallait traduire en justice les auteurs, organisateurs et commanditaires de ces actes de terrorisme inqualifiables et ceux qui les avaient financés et ont engagé tous les États à agir conformément aux obligations que leur imposent le droit international et les résolutions du Conseil portant sur la question.

Les membres du Conseil ont rappelé que tous les actes de terrorisme sont des crimes injustifiables, quels qu’en soient les motivations, le lieu, l’époque et les auteurs et que tous les États doivent combattre par tous les moyens, conformément à la Charte des Nations Unies et aux autres obligations que leur impose le droit international, notamment le droit international des droits humains, le droit international des réfugiés et le droit international humanitaire, les menaces que les actes de terrorisme font peser sur la paix et la sécurité internationales.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.