Imprimer
dbf201109
9 novembre 2020

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 9 novembre 2020

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Conférences de presse

Aujourd’hui, l’invité du Point de presse était M. Brenden Varma, Porte-parole du Président de l’Assemblée générale.

Une conférence de presse virtuelle a ensuite été donnée sur le quinzieme Forum de la gouvernance d’Internet sur le thème « Internet pour résilience humaine et la solidarité ».  Y ont participé M. Liu Zhenmin, Secrétaire général adjoint aux affaires économiques et sociales, ainsi que MM. Wai Min Kwok, responsable des questions de gouvernance et d’administration publique, et Chengetai Masango, chargé de programme au Département des affaires économiques et sociales (DESA).

États-Unis

Dans une déclaration rendue publique, le Secrétaire général félicite le peuple américain pour le vibrant exercice de démocratie qu’il a effectué lors des élections, la semaine dernière.  

Vice-Secrétaire générale de l’ONU

La Vice-Secrétaire générale de l’ONU est au Nigéria aujourd’hui où elle commence une visite de solidarité de deux semaines en Afrique de l’Ouest et au Sahel. 

Pendant sa visite, Mme Amina Mohammed mettra l’accent sur la manière dont l’ONU a adapté son travail pour soutenir les plans de redressement et les réponses nationales à la pandémie de COVID-19, tout en continuant à se concentrer sur les causes sous-jacentes des inégalités.  Elle mettra aussi l’accent sur les programmes de développement durable qui promeuvent le redressement socioéconomique, l’égalité des sexes, le leadership intergénérationnel, la résilience, l’action climatique et la fourniture d’une assistance humanitaire vitale aux plus vulnérables.  

À Abuja, Mme Mohammed s’est entretenue avec le Président nigérian, M. Muhammadu Buhari, avant de rejoindre le Vice-Président, le Ministre des finances, du budget et du plan ainsi que des collègues de l’ONU pour lancer « UN Plus Offer » visant à contribuer aux efforts du Nigéria contre l’impact socioéconomique de la pandémie.

L’offre consiste à mobiliser une somme de près de 250 millions de dollars pour appuyer le redressement socioéconomique.  Les fonds seront utilisés pour renforcer les systèmes de santé et les réponses sanitaires et mettre en place un système de protection sociale plus à même d’aider les populations pauvres. 

Mme Mohammed a aussi lancé la campagne d’ONU-Femmes sur la génération égalité, aux côtés de la Ministre nigériane de la condition de la femme.

Éthiopie

Le Porte-parole a confirmé que le Secrétaire général a eu samedi dernier une conversation téléphonique avec le Premier Ministre de l’Éthiopie, M. Abiy Ahmed.

Les deux hommes ont discuté des tensions en cours dans la région du Tigré.  Le Secrétaire général a présenté ses condoléances pour les pertes en vies humaines lors des derniers affrontements et a offert ses bons offices.

Le Secrétaire général s’est aussi entretenu avec le Premier Ministre du Soudan, M. Abdalla Hamdok, en sa qualité de Président de l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD).  Il s’est également entretenu avec le Président de la Commission de l’Union africaine, M. Moussa Faki Mahamat, et le Président de l’Union africaine et Président de l’Afrique du Sud, M. Cyril Ramaphosa.  Dans ses conversations, le Secrétaire général exprimé la disposition de l’ONU à aider l’IGAD et l’Union africaine dans toute initiative visant à traiter de la situation.

Toujours à propos de l’Éthiopie, les agences humanitaires signalent qu’avec leurs partenaires, ils sont déterminés à rester sur place et à fournir une assistance à plus de deux millions de personnes qui en ont besoin dans la région du Tigré, y compris les déplacés et les réfugiés.

Des discussions sont en cours sur la réinstallation du personnel non essentiel de l’ONU et sur l’accès humanitaire.

En plus du Tigré, près de neuf millions de personnes courent des risques certains compte tenu de leur proximité avec la zone de conflit.

Plus de 6 000 personnes sont affectées par la COVID-19 dans la région du Tigré.  C’est également une des régions les plus touchées par l’invasion des criquets pèlerins.

Les agences humanitaires et leurs partenaires sont en train de finaliser un plan de réponse pour le Tigré. 

Libye

Aujourd’hui, le Secrétaire général a diffusé un message vidéo au lancement du Forum sur le dialogue politique de la Libye, qui se tient en Tunisie.

Le Secrétaire général a déclaré aux délégués qu’ils se sont réunis aujourd’hui pour continuer à ouvrir une nouvelle ère de paix et de stabilité en Libye.  Ils ont l’occasion de mettre fin à un conflit tragique et de créer un avenir de dignité et d’espoir, a ajouté le Secrétaire général.  Il a qualifié de « pas fondamental vers l’avant » la signature par les parties libyennes de l’accord de cessez-le-feu, à Genève, le mois dernier.

Le Secrétaire général a souligné que le compromis est la seule approche capable d’ouvrir la voie à l’unité nationale et que les délégués peuvent compter sur l’ONU pour appuyer ces efforts.

Il a aussi appelé la communauté internationale à offrir son ferme appui, y compris en veillant au plein respect de l’embargo sur les armes imposé par le Conseil de sécurité.

De son côté, la Représentante spéciale par intérim du Secrétaire général, Mme Stephanie Williams, a dit aux délégués que le peuple libyen a collectivement une vision pour sortir son pays de la crise.  « Cette vision, que nous allons présenter aujourd’hui, est la base du programme politique national.  Ce n’est pas un agenda venu de l’extérieur mais un cadeau que vous pouvez faire aujourd’hui à vos concitoyens ».

Climat

Ce matin, le Secrétaire général a diffusé un message vidéo à l’ouverture des Dialogues « Race to Zero », organisés par MM. Gonzalo Munoz et Nigel Toppin, champions de l’action climatique mondiale des vingt-cinquième et vingt-sixième Conférences des États parties.

Le Secrétaire général a indiqué que le report de la COP 26, qui aurait dû commencer aujourd’hui à Glasgow, illustre les perturbations que la pandémie a causées.

Il a ajouté que si l’on a eu récemment des annonces encourageantes de quelques gouvernements et entreprises sur la promesse de parvenir à la neutralité carbone d’ici à 2050, nous sommes toujours loin de ce dont nous avons besoin.

Toujours sur le climat, le Secrétaire général a diffusé un message vidéo au « Green Horizon Summit », organisé par la « City of London Corporation », en collaboration avec le « Green Finance Institute » et l’appui du Forum économique mondial.  Le Sommet réfléchit au financement du redressement post COVID-19.

Le Secrétaire général a déclaré que la décarbonisation est la plus grande chance commerciale de notre temps, ajoutant que les marchés avancent rapidement et que les premiers récolteront les plus grands bénéfices. 

Il a appelé les institutions de financement du développement, les banques multilatérales de développement et les fonds pour le climat à améliorer les profiles des retours sur investissement et à aligner leurs portefeuilles avec l’objectif zéro émissions nettes. 

Le Secrétaire général a également appelé les actionnaires et les gestionnaires de portefeuilles à réaffecter les milliards de milliards de dollars qu’ils investissent vers l’économie verte.

Côte d’Ivoire

Le Secrétaire général a dûment pris note de l’annonce qu’a faite aujourd’hui la Cour constitutionnelle sur le résultat final de l’élection présidentielle du 31 octobre.  La Cour a confirmé la victoire du Président Alassane Ouattara avec 94,27% des voix.

Le Secrétaire général est toujours préoccupé par les informations faisant état de la montée des tensions après la période électorale.  Il est particulièrement préoccupé par les arrestations et les restrictions de mouvement ciblant des personnalités de l’opposition.  Il exhorte les autorités et l’opposition ivoiriennes à prendre immédiatement des mesures pour désamorcer la situation et s’engager dans un dialogue de fond pour résoudre la crise postélectorale.  À cet égard, il les a assurées du plein soutien de l’ONU.

Toujours en Côte d’Ivoire, Mme Michelle Bachelet, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, a appelé toutes les parties à s’abstenir des incitations à la violence et à s’engager dans un dialogue de fond pour résoudre la situation postélectorale difficile.

Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA)

Le Commissaire général de l’UNRWA, M. Philippe Lazzarini, a annoncé qu’aujourd’hui son office n’a pas l’argent pour payer ses 28 000 salariés en novembre.

L’Office doit collecter une somme de 70 millions de dollars à la fin du mois, s’il veut être capable de verser les salaires des mois de novembre et de décembre.

M. Lazzarini a prévenu que si des sommes supplémentaires ne sont pas promises dans les prochaines semaines, l’UNRWA sera forcé de reporter le paiement d’une partie des salaires de tout son personnel.

Ces cinq dernières années, l’UNRWA a baissé son budget de 500 millions de dollars grâce à des mesures d’efficacité et de réduction des coûts, le licenciement d’une partie du personnel, l’arrêt des travaux de réparation et des investissements dans ses infrastructures, l’augmentation de la taille des classes à 50 élèves par enseignant et la réduction d’une aide humanitaire vitale au moment où les besoins augmentaient. 

Cyclone Goni

Aux Philippines, l’équipe humanitaire a lancé aujourd’hui un plan de 45,5 millions de dollars pour aider 260 000 personnes, des plus vulnérables, affectées par le super cyclone Goni, connu dans le pays sous le nom de Rolly.

Le nouveau plan, qui doit contribuer à la réponse du Gouvernement, vise à atteindre les gens qui vivaient déjà dans la pauvreté avant la catastrophe et qui ont désormais besoin d’une aide d’urgence.

Hier, le Coordonnateur résident et Coordonnateur humanitaire, M. Gustavo Gonzalez, a dirigé une équipe interinstitutions d’établissement des faits dans la province d’Albay pour évaluer les dégâts causés par le cyclone.

M. Gonzalez a souligné que l’ONU et ses partenaires humanitaires mobilisent des ressources pour ne laisser personne de côté, en ces moments de grands besoins.

Honduras

Le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) indique que les femmes et les filles sont extrêmement menacées par l’ouragan Eta.  Plus de 400 000 femmes ont été directement affectées par les dégâts généralisés et sont maintenant privées d’accès aux services de santé essentiels.

Le FNUAP se joint aux efforts de secours, en contribuant à une évaluation rapide des besoins et en travaillant au rétablissement de l’accès aux services de santé sexuelle et reproductive.

L’équipe d’évaluation et de coordination des Nations Unies se déploiera aussi au Honduras dans les jours à venir pour contribuer aux efforts du Gouvernement et des communautés visant à évaluer les besoins et à coordonner la réponse.

Contribution financière

L’Érythrée est le dernier État Membre à avoir payé la totalité de sa contribution au budget ordinaire de l’ONU pour 2020, faisant grimper le nombre des États qui ont fait de même à 133.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.