Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 28 janvier 2019

DBF190128
28 janvier 2019

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 28 janvier 2019

(La version française du Point de presse quotidien
n’est pas un document officiel des Nations Unies
)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Holocauste

Ce matin, le Secrétaire général a pris la parole lors de la cérémonie marquant la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste.  Lorsque nous nous souvenons de ces victimes, a déclaré M. António Guterres, nous réaffirmons également notre détermination à lutter contre la haine qui sévit toujours dans le monde.  Il a ajouté qu’il souhaitait tirer aujourd’hui la sonnette l’alarme, car non seulement l’antisémitisme n’a rien perdu de sa virulence, mais il s’intensifie.  Nous devons nous mobiliser contre l’antisémitisme en hausse, a-t-il déclaré à l’auditoire.

Selon la Anti Defamation League, les incidents antisémites aux États-Unis étaient en progression de 57% en 2017.  Et l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne a indiqué que, l’an dernier, 28% des Juifs avaient subi une forme de harcèlement en raison de leur judéité.  D’autres communautés font également face à un harcèlement grandissant, a relevé le Secrétaire général, en soulignant que la diabolisation d’autrui continue de faire rage.  Il est facile d’allumer le feu d’une telle haine, mais beaucoup moins d’éteindre l’incendie, a-t-il observé.  M. Guterres a également évoqué les leçons apprises de l’Holocauste lorsqu’il s’est exprimé samedi matin à l’occasion d’une cérémonie spéciale à la synagogue Park East, à Manhattan.

Parmi les événements commémoratifs de l’Holocauste, signalons l’inauguration de l’exposition « Au-delà du devoir: les diplomates reconnus comme Justes parmi les Nations », qui se déroulera de 13 h 15 à 14 h 30, dans la Salle des pas perdus, une manifestation à laquelle participera le Secrétaire général.

De 15 heures à 16 h 15, en salle de conférence 2, se tiendra également une manifestation sur le thème « L’Inde, un refuge lointain pendant l’Holocauste ».

Et ce soir, sera inaugurée l’exposition « Bénédiction: de retour dans les shtetls polonais », de 18 h 30 à 20 h 30, dans le bâtiment des conférences.

Yémen

L’Envoyé spécial pour le Yémen, M. Martin Griffiths, se rend aujourd’hui à Sanaa, avant de rallier Hodeïda mardi et de revenir à Amman jeudi.  M. Griffiths a souligné auprès des parties que l’ONU s’engage à maintenir son cap pour les aider à mettre en œuvre, intégralement et rapidement, l’Accord de Stockholm.  Les deux parties continuent de faire preuve de volonté politique pour respecter cet accord et l’Envoyé spécial estime qu’elles sont engagées de manière constructive et sérieuse en faveur de sa mise en œuvre.

Hier, la Coordonnatrice humanitaire de l’ONU pour le Yémen, Mme Lise Grande, a condamné le bombardement, le 26 janvier, d’un centre pour personnes déplacées situé dans le district de Harad, dans la province de Hajjah, au cours duquel 8 personnes ont trouvé la mort et 30 autres ont été blessées.  Elle a également exprimé ses condoléances à toutes les familles touchées par l’attaque.  « Toute attaque contre un site civil est inadmissible et constitue une violation flagrante du droit international humanitaire », a-t-elle souligné.

Maintien de la paix

Le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, M. Jean-Pierre Lacroix, est à N’Djamena, au Tchad, où il a assisté ce matin à une cérémonie organisée par le Gouvernement de ce pays pour rendre hommage aux 10 Casques bleus tchadiens tués lors de l’attaque de dimanche dernier au Mali.

M. Lacroix a loué l’héroïsme du contingent tchadien, non seulement pour avoir repoussé une attaque soigneusement planifiée et protégé de nombreuses vies à Aguelhok, mais aussi pour avoir pris toutes les précautions nécessaires afin d’épargner des pertes civiles.

Le haut fonctionnaire a également exprimé la profonde gratitude de l’ONU pour l’engagement du Tchad en faveur du rétablissement de la paix et de la sécurité au Mali et au Sahel.  Il a noté que le Tchad compte le plus grand nombre de victimes parmi les pays contributeurs de troupes à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).

Le Secrétaire général adjoint, accompagné du Chef de la MINUSMA, s’est également entretenu avec le Président tchadien, Idriss Déby.

Femmes, paix et sécurité

Une manifestation de deux jours relative aux femmes, à la paix et à la sécurité a débuté aujourd’hui à Addis-Abeba, en prévision de la Conférence ministérielle des Nations Unies sur le maintien de la paix, qui doit se tenir à New York en mars.

La Présidente éthiopienne, Mme Sahle Work Zewde, et la Représentante spéciale du Secrétaire général auprès de l’Union africaine, Mme Hanna Serwaa Tatteh, ont pris la parole lors de cette réunion, coorganisée par l’Éthiopie et le Canada, et qui réunit des États membres, des pays fournisseurs de contingents et des forces de police, des représentants de la société civile, des universitaires et des responsables onusiens.

La réunion vise à élaborer des propositions concrètes pour la promotion de l’ordre du jour Femmes, Paix et Sécurité dans le cadre de l’initiative du Secrétaire général Action pour le maintien de la paix, ainsi qu’à sécuriser des promesses de contribution et des engagements à agir en prévision de la Conférence ministérielle.

Déclarations du Secrétaire général

Au cours du week-end, deux déclarations du Secrétaire général ont été rendues publiques: l’une condamne l’attaque terroriste perpétrée à la cathédrale de Jolo aux Philippines; la seconde exprime également la tristesse du Secrétaire général devant les terribles pertes en vies humaines et les dégâts importants causés aux maisons et à l’environnement par l’effondrement du barrage de Brumadinho. 

Venezuela

Samedi, le Conseil de sécurité s’est réuni pour débattre de la situation au Venezuela.  Ses membres ont entendu la Secrétaire générale adjointe aux affaires politiques et à la consolidation de la paix, Mme Rosemary DiCarlo, qui a souligné la nécessité de parvenir à une solution politique permettant aux citoyens de ce pays de jouir de la paix, de la prospérité et de tous les droits de l’homme. 

Aujourd’hui, Eduardo Stein, le Représentant spécial du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et de l’Organisation internationale pour les  migrations (OIM) pour les réfugiés et les migrants vénézuéliens, a publié une déclaration dans laquelle il a salué la « solidarité exemplaire » et la générosité dont ont fait preuve les pays d’Amérique latine à l’égard des populations fuyant le Venezuela.  Toutefois, il s’est déclaré préoccupé des actes de violence et des menaces proférées à l’encontre des citoyens vénézuéliens ces derniers jours.

Il a qualifié ces incidents xénophobes d’« extrêmement préoccupants » et a appelé les gouvernements et les sociétés à les rejeter en adressant un message clair et vigoureux.

Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO)/Programme alimentaire mondial (PAM)

Un nouveau rapport conjointement publié par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM) démontre la persistance et la nature meurtrière des liens entre conflits et faim.  Ce document, destiné au Conseil de sécurité de l’ONU, estime qu’environ 56 millions de personnes ont besoin d’urgence d’une assistance alimentaire et de moyens de subsistance dans huit zones de conflit dans le monde, notamment au Yémen, en Afghanistan et en République démocratique du Congo (RDC).

En mai dernier, le Conseil avait adopté la résolution 2417 (2018), qui condamne l’instrumentalisation de la famine en tant qu’arme de guerre, et appelle toutes les parties à un conflit armé à respecter les obligations qui leur incombent en vertu du droit international humanitaire, afin de minimiser l’impact des actions militaires sur les civils, y compris sur la culture et la distribution de produits alimentaires.

Tableau d’honneur

Fin janvier, la Bulgarie, le Danemark, les Pays-Bas, Tuvalu et l’Ukraine ont intégralement versé leurs contributions au budget ordinaire de l’Organisation pour 2019.  Nous souhaitons les remercier de leurs versements qui portent à 25 le nombre d’États Membres à s’être acquittés de leur quote-part jusqu’à présent.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.