Dîner de la Francophonie: Le Secrétaire général dit partager avec la famille francophone l’attachement « quasi naturel » au multilinguisme

SG/SM/18711
20 septembre 2017

Dîner de la Francophonie: Le Secrétaire général dit partager avec la famille francophone l’attachement « quasi naturel » au multilinguisme

On trouvera ci-après le message vidéo du Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, au Dîner de la Francophonie, le 20 septembre:

C’est un immense plaisir pour moi de saluer les membres de la famille francophone.

Une famille qui réunit des millions de femmes et d’hommes, de par le monde, sur tous les continents.

Vous avez en partage, certes une langue, le français, mais plus encore, un attachement quasi naturel au multilinguisme.

Cet attachement, je le partage aussi, et je souhaite que l’Organisation des Nations Unies reflète cet impératif dans son action au profit des peuples.

Mais la participation de la Francophonie et de ses pays membres aux Nations Unies va bien au-delà de la diversité linguistique. 

Je veux citer en particulier vos efforts en matière de diplomatie préventive et de médiation, de maintien et de consolidation de la paix, ou ceux que nous menons conjointement pour lutter contre le changement climatique et atteindre les objectifs de développement durable. 

Nous traversons une période faite d’incertitudes, où nos pays sont mis à rude épreuve du fait des inégalités galopantes, de la multiplication des crises et de la diversité croissante des menaces auxquelles nous devons faire face.

Ces incertitudes sont autant de défis qu’aucun pays ne peut relever seul.

C’est pourquoi nous devons continuer de travailler de concert pour tracer une voie nouvelle conduisant à la paix et la prospérité pour tous, sur une planète saine.

Je me réjouis de travailler avec la Francophonie, les pays de l’espace francophone, et tous les États Membres des Nations Unies pour construire ensemble un avenir meilleur pour tous.

Je vous remercie.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.