Assemblée générale: l’Angola, l’Espagne, la Malaisie, le Venezuela et la Nouvelle-Zélande entrent au Conseil de sécurité

AG/11570
16 octobre 2014
Soixante-neuvième session 25e séance plénière – matin

Assemblée générale: l’Angola, l’Espagne, la Malaisie, le Venezuela et la Nouvelle-Zélande entrent au Conseil de sécurité

L’Angola, l’Espagne, la Malaisie, le Venezuela et la Nouvelle-Zélande entrent au Conseil de sécurité, élus par l’Assemblée générale, ce matin, pour un mandat allant du 1er janvier 2015 au 31 décembre 2016.  Les cinq nouveaux membres non permanents remplacent l’Argentine, l’Australie, le Luxembourg, la République de Corée et le Rwanda. 

En l’absence de concurrents dans leur Groupe régional, l’Angola, la Malaisie et le Venezuela, ont été élus dès le premier tour de scrutin, obtenant respectivement 190, 187 et 181 voix sur 193 votants.  La majorité des deux tiers est requise pour entrer au Conseil de sécurité et le Brésil et la République du Congo, qui n’étaient pas candidats, ont obtenu chacun une voix.

Pour le Groupe des États d’Europe occidentale et autres États, la Nouvelle-Zélande a obtenu 145 voix dès le premier tour de scrutin, laissant à l’Assemblée générale le soin de départager l’Espagne et la Turquie qui ont eu respectivement 121 et 109 voix.  Gagnant 120 et 73 voix au deuxième tour, il en a fallu un troisième pour que l’Espagne, avec 132 voix, soit assurée d’entrer au Conseil de sécurité, et que la Turquie, avec 60 voix, renonce à ses ambitions.  

À partir du 1er janvier 2015, les 10 sièges non permanents du Conseil de sécurité seront occupés par l’Angola, le Chili, l’Espagne, la Jordanie, la Lituanie, la Malaisie, la Nouvelle-Zélande, le Nigéria, le Tchad et le Venezuela; les membres permanents étant la Chine, les États-Unis, la Fédération de Russie, la France et le Royaume-Uni.

Les 10 sièges non permanents sont renouvelés par moitié tous les ans et sont répartis comme suit: cinq sièges pour le Groupe des États d’Afrique et d’Asie, deux pour le Groupe des États d’Amérique latine et des Caraïbes, deux pour le Groupe des États d’Europe occidentale et autres États, et un pour le Groupe des États d’Europe orientale.  

L’Angola retrouve ainsi un siège qu’il a occupé de 2003 à 2004.  La Malaisie et la Nouvelle-Zélande ont déjà siégé trois fois au Conseil de sécurité, la dernière période étant de 1999 à 2000, pour la première, et de 1992 à 1994, pour la seconde.  Parmi ces nouveaux élus, le record est détenu par l’Espagne et le Venezuela qui reviennent pour la cinquième fois au Conseil, après un mandat précédent de 2003 à 2004 pour la première, et de 1992 à 1993 pour le second.

L’Assemblée générale se réunira demain à partir de 10 heures pour examiner la mise en œuvre du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD).  

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.