Les Nations Unies et la sécurité routière

Journée mondiale du souvenir des victimes des accidents de la route, 16 novembre 2015

Message du Secrétaire général, M. Ban Ki-moon

La Journée mondiale du souvenir des victimes des accidents de la route est l’occasion de réfléchir aux accidents tragiques et inutiles qui surviennent chaque jour sur les routes du monde entier.

En dépit d’améliorations de la sécurité routière, le nombre de blessés et de morts sur les routes reste scandaleusement élevé.

Selon les estimations, les accidents de la route tuent environ 1,25 million de personnes chaque année, dont 90 % dans les pays à moyen et faible revenu.

Ces accidents sont la principale cause de décès des jeunes de 15 à 19 ans. Près de la moitié des victimes d’accidents de la route sont des piétons, des cyclistes et des motocyclistes.

Je demande à tous les gouvernements de renforcer l’application de leurs lois sur la vitesse et l’alcool au volant et de rendre obligatoire le port de la ceinture de sécurité, du casque pour motocyclistes et des harnais pour enfants, trois protections dont on sait qu’elles sauvent des vies.

Cette semaine se tient la deuxième Conférence mondiale de haut niveau sur la sécurité routière, organisée par le Gouvernement du Brésil avec l’aide de l’Organisation mondiale de la Santé. Quelque 1 500 délégués de plus de 100 pays, dont des ministres des transports, de la santé et de l’intérieur, chercheront ensemble comment réduire de moitié d’ici à 2020 le nombre de morts et de blessés causés par les accidents de la route, l’une des cibles des nouveaux objectifs de développement durable adoptés par les États Membres en septembre.

En cette journée solennelle, réaffirmons notre engagement à rendre nos voies routières sûres pour tous.

Message des Journées précédentes