« Il demeure impératif d’agir d’urgence. En cette Journée mondiale, je vous demande à tous d’unir vos forces pour lutter contre la crise mondiale de la sécurité routière. » — António Guterres, Secrétaire général de l'ONU

Thème 2019 : La vie n'est pas une pièce de rechange de véhicule

Le thème retenu cette année est basé sur le troisième volet du Plan mondial pour la Décennie d'action pour la sécurité routière 2011-2020. Les indicateurs essentiels de ce volet, intitulé « sécurité des véhicules », sont :

  • Application de normes pertinentes;
  • Programmes d'évaluation des nouveaux modèles de voitures;
  • Interdiction d'utiliser des voitures sans ceinture de sécurité.

Près de 3 500 personnes meurent chaque jour sur les routes. Des dizaines de millions de personnes sont blessées et victimes d'incapacités. Les piétons, les cyclistes et motocyclistes et leurs passagers, appelés collectivement les « usagers de la route vulnérables », représentent à eux seuls la moitié des victimes par accident de la circulation à travers le monde. Le pourcentage de morts par accident de la circulation chez les usagers de la route vulnérables est également plus élevé dans les pays à revenu faible que dans les pays à revenu élevé.

Depuis l'adoption par l'Assemblée générale de la résolution A/RES/60/5 en 2005, la Journée mondiale du souvenir des victimes des accidents de la route est observée dans un grand nombre de pays à travers le monde. Elle est devenue, au fil des ans, un événement important dans les efforts menés pour améliorer la sécurité routière. Cette Journée permet également d'attirer l'attention du public sur l'ampleur des dommages émotionnels et économiques causés par les accidents de la route et de rendre hommage aux victimes, ainsi qu'aux services de secours et d'aide.

Infographie : chaque année 1,35 million de personnes meurent dans un accident de la route