Welcome to the United Nations. It's your world.

Secretary-General Ban Ki-moon

Statement

Statement Attributable to the Spokesperson for the Secretary-General on Burundi (scroll down for French)

New York, 31 December 2015

The Secretary-General welcomes the resumption of the dialogue between Burundian stakeholders in Entebbe, Uganda, on 28 December. The Secretary-General’s Special Adviser Jamal Benomar attended the opening ceremony and consulted with regional leaders on how the UN can further support their efforts to help restore peace and stability in the country, pursuant to Security Council resolution 2248 (2015).The Secretary-General commends President Museveni, the East African Community Facilitator, for his sustained commitment to helping the parties find a peaceful solution to the crisis in Burundi. He urges them to engage constructively in this critical process in order to address the deep political challenges facing the country.

The Secretary-General reiterates his appeal to all Burundian political leaders to demonstrate the highest sense of responsibility and place peace and national reconciliation above partisan interests. The current crisis can only be resolved through a credible and inclusive political dialogue based on respect for the Arusha Agreement for Peace and Reconciliation and the Constitution of Burundi.

The Secretary-General commends the determination of the African Union Peace and Security Council, as well as the African Union Commission to support the Government and people of Burundi in this difficult period, including through authorizing the deployment of the African Prevention and Protection Mission in Burundi (MAPROBU). He welcomes all efforts by Burundi’s partners to help defuse tensions and bring about a sustainable political solution to the current crisis.

New York, 31 December 2015

Déclaration attribuable au porte-parole du Secrétaire général

Le Secrétaire général se félicite de la reprise du dialogue entre des parties prenantes burundaises le 28 décembre à Entebbe en Ouganda. Le Conseiller spécial du Secrétaire général, Jamal Benomar, a assisté à la cérémonie d’ouverture et s’est entretenu avec des dirigeants régionaux quant à la manière d’approfondir le soutien de l’ONU à leurs efforts visant à aider au rétablissement de la paix et de la stabilité dans le pays, conformément à la résolution 2248 (2015) du Conseil de sécurité.

Le Secrétaire général félicite le Président Museveni, en sa qualité de Facilitateur désigné par la Communauté Est-Africaine, pour son engagement continu visant à aider les parties à trouver une solution pacifique à la crise au Burundi. Il les exhorte à prendre part à ce processus crucial de manière constructive afin de relever les défis politiques majeurs que connaît le pays.

Le Secrétaire général appelle de nouveau tous les dirigeants politiques burundais à faire preuve d’un sens élevé de responsabilité et de placer la paix et la réconciliation nationale au-dessus des intérêts partisans afin de résoudre la crise politique actuelle. Celle-ci ne peut être résolue que par un dialogue politique crédible et inclusif, fondé sur le respect de l’Accord d’Arusha pour la Paix et la Réconciliation et de la Constitution du Burundi.

Le Secrétaire général salue le Conseil de paix et sécurité de l’Union africaine, ainsi que la Commission de l’Union africaine pour leur détermination à soutenir le Burundi dans cette période difficile, notamment en autorisant le déploiement de la Mission africaine de prévention et de protection au Burundi (MAPROBU). Il salue également les efforts déployés par les partenaires du Burundi visant à apaiser les tensions et à parvenir à une solution politique durable à la crise actuelle.

New York, 31 décembre 2015