Welcome to the United Nations. It's your world.

Secretary-General Ban Ki-moon

Latest Statements

New York, 18 July 2013 - Statement attributable to the Spokesperson for the Secretary-General on the latest round of hostilities in eastern Democratic Republic of Congo [scroll down for French]

The Secretary-General is deeply concerned about the latest round of hostilities initiated by the M23 movement north of Goma, North Kivu, in eastern Democratic Republic of Congo (DRC). The Secretary-General urges all parties to exercise utmost restraint and prevent an escalation of the conflict and a deeper humanitarian crisis.

The United Nations Organization Stabilization Mission in the Democratic Republic of Congo (MONUSCO) has not been involved in the hostilities. The Mission remains on high alert and is prepared to intervene, including through the Force Intervention Brigade, should the fighting threaten civilians, particularly in Goma and in IDP camps in the area.

The Secretary-General underlines the importance of pursuing a political solution to address the root causes of conflict in the DRC. He calls on all signatory countries to respect their commitments under the Peace, Security and Cooperation Framework for the DRC and the region.

*****

Déclaration du porte-parole du Secrétaire général au sujet des dernières hostilités à l'est de la République démocratique du Congo

Le Secrétaire général est profondément préoccupé par la récente reprise des hostilités lancées par le mouvement M23, au nord de Goma, Nord-Kivu, dans l'est de la  République démocratique du Congo (RDC). Le Secrétaire général invite toutes les parties à faire preuve de la plus grande retenue afin d'éviter une escalade dans le conflit et une aggravation de la crise humanitaire.

La Mission de stabilisation de l'Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUSCO) n'a pas été impliquée dans les hostilités. La Mission reste en état d’alerte et elle est prête à intervenir, notamment par le biais de la Brigade d'Intervention, si les combats devaient menacer les civils, en particulier à Goma et dans les camps de personnes déplacées se trouvant dans cette zone.

Le Secrétaire général souligne l'importance de poursuivre une solution politique afin de s'attaquer aux causes profondes du conflit en RDC. Il appelle tous les pays signataires à respecter leurs engagements dans le cadre de l'Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la RDC et la région.


Statements on 18 July 2013