Welcome to the United Nations. It's your world.

Secretary-General Ban Ki-moon

New York, 3 August 2015 - Statement Attributable to the Spokesperson for the Secretary-General on Burundi [scroll down for French version]


The Secretary-General notes with great concern the continuing deterioration of the security environment in Burundi following an electoral period marked by violence and the violation of human rights, including the right to life.

In this context, the Secretary-General strongly condemns the killing of General Adolphe Nshimirimana on 2 August. He welcomes President Nkurunziza's message to the nation to remain calm and to the competent authorities to expeditiously investigate this assassination in order to bring the perpetrators to justice. He calls on the Burundian authorities to investigate diligently other recent political assassinations.

The Secretary-General renews his appeal to all Burundians to resume an inclusive dialogue without delay and peacefully settle their differences under the facilitation of President Museveni as mandated by the East African Community.

The Secretary-General remains committed to supporting peace consolidation and conflict prevention efforts in Burundi.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Secrétaire général note avec une grande inquiétude la détérioration continue de la situation sécuritaire au Burundi après une période électorale marquée par la violence et la violation des droits de l'homme, y compris le droit à la vie.


Dans ce contexte, le Secrétaire général condamne fermement l'assassinat du général Adolphe Nshimirimana, le 2 août. Il salue l’appel au calme lancé à la nation par le Président Nkurunziza ainsi que celui appelant les autorités compétentes à faire au plus vite la lumière sur cet acte de violence afin de traduire les auteurs en justice. Il appelle également les autorités burundaises à traiter avec diligence les enquêtes sur d'autres assassinats politiques récents. 


Le Secrétaire général renouvelle son appel à tous les Burundais pour qu’ils reprennent un dialogue inclusif sans délai afin de régler pacifiquement leurs différends  sous la facilitation du Président Museveni, tel que recommandé par la Communauté des États de l’Afrique de l’Est.
Le Secrétaire général reste déterminé à appuyer les efforts de consolidation de la paix et de prévention des conflits au Burundi.


Statements on 3 August 2015