Welcome to the United Nations. It's your world.

Secretary-General Ban Ki-moon

New York, 5 May 2015 - Statement attributable to the Spokesman for the Secretary-General on the attack on MONUSCO in the Democratic Republic of the Congo [scroll down for French version]


The Secretary-General strongly condemns the killing of two United Nations peacekeepers from the United Republic of Tanzania and the wounding of 13 others in the eastern Democratic Republic of the Congo (DRC) earlier today, when a UN Organization Stabilization Mission in the Democratic Republic of the Congo (MONUSCO) convoy was ambushed and came under fire from suspected Allied Democratic Forces (ADF) elements in Beni territory, North Kivu. Four other peacekeepers are reported missing.

The attack occurred as MONUSCO was carrying out its protection of civilians mandate. This attack followed an incident on 4 May when a MONUSCO helicopter carrying the Force Commander was hit by gunfire from unidentified armed elements in the same area.

The Secretary-General also condemns in the strongest terms the continuing atrocities perpetrated by the ADF against defenseless civilians in the Beni area.

The UN remains committed to taking all necessary actions in line with Security Council resolution 2211 (2015) to protect civilians and neutralize armed groups in eastern DRC.

The Secretary-General offers his sincere condolences and sympathy to the bereaved families and the Government of Tanzania.

Déclaration attribuable au Porte-parole du Secrétaire général suite à l’attaque contre la MONUSCO en République démocratique du Congo

Le Secrétaire général condamne de la manière la plus ferme l’attaque ayant entrainé la mort de deux casques bleus tanzaniens et les blessures infligées à 13 autres soldats de la paix, survenue aujourd'hui dans le territoire de Beni, Nord Kivu, à l’est de la République démocratique du Congo (RDC), lorsqu'un convoi de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) est tombé dans une embuscade et a essuyé des tirs d’éléments soupçonnés d’appartenir aux Forces démocratiques alliées (ADF). Quatre autres casques bleus sont portés disparus.

L’attaque a eu lieu alors que la MONUSCO accomplissait son mandat de protection de civils. Cette attaque fait suite à un autre incident survenu le 4 mai, quand un hélicoptère de la MONUSCO a été touché par des tirs en provenance d’éléments armés non-identifiés dans la même zone.

Le Secrétaire général condamne également de la manière la plus ferme les atrocités qui continuent d’être commises par les ADF contre les populations civiles sans défense dans la région de Beni.

Les Nations Unies restent déterminées à prendre toutes les mesures nécessaires afin de protéger les civils et neutraliser les groupes armés à l’est de la RDC, en conformité avec la résolution 2211 (2015) du Conseil de sécurité.

Il présente ses sincères condoléances et sa sympathie aux familles éplorées et au gouvernement de la République unie de Tanzanie.


Statements on 5 May 2015