Welcome to the United Nations. It's your world.

Secretary-General Ban Ki-moon

Latest Statements

9/22/2014

New York, 22 September 2014 - Secretary-General's Remarks at Fourth meeting of the Regional Oversight Mechanism (13+4) of the Peace, Security and Cooperation Framework for the Democratic Republic of the Congo and the Region [As prepared for delivery]


Je vous remercie de participer à cette quatrième réunion du Mécanisme régional de suivi (13+4) de l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la République démocratique du Congo et la région.

Je salue le leadership du Président de l’Angola et Président de la Conférence internationale sur la région de Grands Lacs, José Eduardo dos Santos.

À notre troisième réunion, qui s’est tenue au Siège de l’Union africaine, à Addis-Abeba, à la fin janvier, vous avez approuvé le Plan d’action régional et les 15 activités prioritaires pour l’application de l’Accord-cadre. Vous avez également demandé que le Comité d’appui technique présente un rapport d’évaluation sur la mise en œuvre du plan.

J’ai le plaisir de vous annoncer que ce rapport est prêt. Il rend compte des progrès et contient des recommandations utiles. Mon Envoyé spécial et le Représentant spécial du Président de l’Union africaine vous le présenteront dans un instant.

Mesdames et Messieurs,

Pour que les causes profondes du conflit qui déchire la RDC et la région puissent être réglées, il faut que soit réaffirmée la volonté de donner effet rapidement à tous les engagements nationaux et régionaux énoncés dans l’Accord-cadre.

Dans les années qui viennent, des élections déterminantes se tiendront dans plusieurs pays de la région des Grands Lacs. La culture démocratique de la région doit s’en trouver renforcée. J’espère que les pays concernés en sortiront plus forts, plus unis et plus stables.

Ces derniers mois, des progrès ont été faits par rapport à plusieurs des engagements énoncés dans l’Accord-cadre. Les groupes armés sont moins à même d’attaquer les civils dans l’est de la République du Congo, surtout depuis la défaite de l’ancien M23, fin 2013. Les conditions de sécurité se sont ainsi améliorées dans la région.


Excellencies

But several armed groups continue their activities. The Nairobi Declarations of the Kampala process have been implemented too slowly. And there remains a lack of trust among some countries of the region.

Despite these challenges, I am confident that with focus and dedication, we can stay on course for sustainable peace and stability in the region.

I welcome the collective and unequivocal message to the FDLR that they should voluntarily surrender and disarm before the 2nd of January 2015.

I call on you to develop a comprehensive plan to deal with the FDLR through non-military means and, if necessary, through military action. We should spare no effort to end the instability that has affected millions of people and impeded development and prosperity in the region for far too long.

Excellencies,

The region and the international community must continue speaking with one voice and coordinating actions. 

My Special Envoy has just concluded his inaugural meetings with several leaders in the region. I have specifically asked him to continue to work closely with you to ensure that the peoples of the Great Lakes region benefit from greater peace dividends in the coming months.

I reiterate my appeal to donors, especially the African Development Bank, the European Union, the World Bank and bilateral partners, to remain committed to supporting initiatives for peace, security and cooperation in the region.

Let us strengthen our resolve to join forces and achieve our shared priorities. We must intensify national and regional efforts – with international support – to address the root causes of the conflict in eastern DRC. We must remove the threat posed by armed groups. We must speed up the implementation of the Nairobi Declarations of the Kampala Process, including the repatriation of eligible former M23 elements to the DRC. And we must continue building trust and confidence among countries of the region.

This will bring sustainable peace and security to the Great Lakes region to benefit the people there, the continent of Africa and beyond.


Statements on 22 September 2014