Le Programme de bourses d’études du Bureau des affaires de désarmement des Nations Unies pour renforcer l’expertise des jeunes diplomates entame la dernière partie de ses travaux au Siège des Nations Unies

7 octobre 2013
CD/3457

Le Programme de bourses d’études du Bureau des affaires de désarmement des Nations Unies pour renforcer l’expertise des jeunes diplomates entame la dernière partie de ses travaux au Siège des Nations Unies

7/10/2013
Communiqué de presse
CD/3457
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE PROGRAMME DE BOURSES D’ÉTUDES DU BUREAU DES AFFAIRES DE DÉSARMEMENT DES NATIONS UNIES POUR RENFORCER L’EXPERTISE

DES JEUNES DIPLOMATES ENTAME LA DERNIÈRE PARTIE DE SES TRAVAUX AU SIÈGE DES NATIONS UNIES

(Adapté de l’anglais)

NEW YORK, 7 octobre (Bureau des affaires de désarmement) – Le Programme annuel de bourses d’études des Nations Unies sur le désarmement entame la troisième et dernière partie de ses travaux aujourd’hui au Siège des Nations Unies, à New York.

Des jeunes diplomates et des responsables officiels originaires des 25 pays suivants participent cette année au Programme 2013: Argentine, Australie, Bangladesh, Belgique, Burkina Faso, Cameroun, Égypte, Éthiopie, Finlande, Hongrie, République islamique d’Iran, Japon, République démocratique populaire lao, Mexique, Mongolie, Myanmar, Pakistan, Philippines, Qatar, République de Corée, Roumanie, Serbie, Ukraine, États-Unis et Uruguay.

La partie du Programme, se déroulant à New York, a pour objectif de présenter aux boursiers participants le travail effectué par la Première Commission (chargée des questions de désarmement et de sécurité internationale) de l’Assemblée générale.  En plus d’assister aux réunions de la Commission, les boursiers participeront à des exposés de diplomates de haut rang et de responsables des Nations Unies, dont le Haut-Représentant pour les affaires de désarmement, sur un large éventail de questions liées au désarmement et à la non-prolifération.  Ils suivront les débats sur les points inscrits à l’ordre du jour de la Commission et assisteront à d’autres évènements connexes.  

En outre, les boursiers effectueront des exercices pratiques, notamment en ce qui concerne l’élaboration, la présentation et l’adoption des projets de résolutions de la Première Commission.  Ils participeront à des tables rondes sur un nombre varié de questions relatives à la sécurité et au désarmement, et à un exercice de simulation organisé par le Bureau des affaires de désarmement et le Centre d’études sur la non-prolifération à Monterrey, en Californie.  Les boursiers mettront également une dernière main à leurs travaux de recherche menés individuellement et consacrés à un sujet de leur choix, en rapport avec le désarmement et la sécurité internationale.

La première partie du Programme de bourses d’études a débuté le 26 août dernier à Genève et visait à présenter aux boursiers les questions sur lesquelles travaille la Conférence du désarmement.  Ils ont ainsi pu assister aux réunions de la Conférence du désarmement, ainsi qu’à des exposés et des séminaires sur diverses questions relatives au désarmement.  Les boursiers ont également participé à une visite d’étude d’une journée à Berne, organisée par le Département fédéral des affaires étrangères de la Suisse, qui a été suivie d’une visite rendue à l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) et à la Commission préparatoire de l’Organisation du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (OTICE) à Vienne, et à l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) à La Haye.  Les boursiers ont ensuite effectué des visites d’étude en Allemagne, au Kazakhstan, en Chine et au Japon, à l’invitation des gouvernements de ces pays.

Le Programme de bourses d’études a été créé en 1978 par l’Assemblée générale de l’ONU avec pour objectif de promouvoir une expertise nationale de désarmement dans les États Membres, en particulier les pays en développement.  Mis en œuvre par le Bureau des affaires de désarmement, ce Programme a permis, en 35 années d’existence, de former des responsables officiels issus de plus de 160 États Membres.  Un grand nombre d’entre eux occupent désormais des postes à forte responsabilité au sein de leur gouvernement.  Le Programme a permis à d’anciens boursiers de participer plus efficacement aux efforts de désarmement réalisés à l’échelle nationale et internationale et d’œuvrer de manière constructive à la réalisation des objectifs de désarmement et de non-prolifération, grâce à la création d’un réseau informel dans plusieurs régions du monde.

Au terme des neuf semaines de ce Programme, qui prendra fin le 24 octobre 2013 au Siège des Nations Unies, les boursiers se verront remettre des certificats de participation par Mme Angela Kane, Haut-Représentant des Nations Unies pour les affaires de désarmement.

Pour plus d’informations, prière de contacter Xiaoyu Wang, Coordonnateur du Programme de bourses, Bureau des affaires de désarmement, salle S-3159, tél: + 1 212 963 9440; ou Jenny Fuchs, Bureau des affaires de désarmement, salle S-3170; tél: +1 212 963 2386.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.