Cedaw: les États parties élisent 11 des 23 membres du Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes, dont un homme, candidat de la Finlande

26 juin 2012
FEM/1910

Cedaw: les États parties élisent 11 des 23 membres du Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes, dont un homme, candidat de la Finlande

26/06/2012
Assemblée générale
FEM/1910
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Convention sur l’élimination de toutes les formes

de discrimination à l’égard des femmes

Dix-septième Réunion des États parties

1re séance

Matin & après-midi

CEDAW: LES ÉTATS PARTIES ÉLISENT 11 DES 23 MEMBRES DU COMITÉ POUR L’ÉLIMINATION DE LA DISCRIMINATION

À L’ÉGARD DES FEMMES, DONT UN HOMME, CANDIDAT DE LA FINLANDE

Les États parties à la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes, connue sous son acronyme anglais « CEDAW », ont élu, au cours de leur dix-septième Réunion, 11 des 23 membres du Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes.

Sur les 24 candidatures retenues, sept membres ont été élus au premier tour du scrutin: Mme Noor Al-Malki Al-Jehani du Qatar (102 voix), Mme Nicole Ameline de France (116), Mme Hilary Gbedemah du Ghana (95), Mme Nahla Haidar du Liban (127), Mme Silvia Pimentel du Brésil (128), Mme Bianca Pomeranzi de l’Italie (132), et Mme Zou Xiaoqiao de la Chine (129).  Ces candidates ont recueilli plus de la moitié des voix des 185 États parties présents au cours du scrutin.

Au cours du second tour du scrutin organisé cet après-midi, Mmes Barbara Bailey de la Jamaïque (102 voix), et Dalia Leinarte de la Lituanie (97 voix) ont été élues.  Les deux derniers postes à pourvoir ont nécessité la tenue d’un troisième tour de vote, les autres candidats n’ayant pas pu obtenir la majorité absolue des suffrages exprimés, soit 93 voix à partir des votes des 184 États parties prenant part au scrutin.  

Pour ce troisième tour de scrutin, il fallait, pour être élus, que les candidats obtiennent la majorité absolue requise de 92 voix sur les 183 États parties votant.  Mme Theodora Oby Nwankwo du Nigéria a été élue en obtenant 99 voix, tandis que M. Niklas Bruun de la Finlande en a reçu 92.  Il sera ainsi le seul homme élu membre de ce Comité spécialisé sur le traitement de questions ayant trait à la discrimination à l’égard des femmes.

Les nouveaux membres sont élus pour un mandat d’une durée de 4 ans qui prend effet le 1er  janvier 2013 et s’achève le 31 décembre 2016.

Ils siégeront au Comité aux côtés des 12 autres membres dont le mandat prendra fin le 31 décembre 2014.  Il s’agit de Mmes Ayse Feride Acar de la Turquie, Olinda Bareiro-Bobadilla du Paraguay, Meriem Belmihoub-Zerdani de l’Algérie, Naela Mohamed Gabr de l’Égypte, Ruth Halperin-Kaddari d’Israël, Yoko Hayashi du Japon, Ismat Jahan du Bangladesh, Violeta Neubauer de la Slovénie, Pramila Patten de Maurice, Maria Helena Lopes de Jesus Pires du Timor-Leste, Patricia Schulz de la Suisse, et Dubravka Simonovic de la Croatie.

À l’ouverture de cette dix-septième Réunion des États parties à la CEDAW, la représentante du Secrétaire général des Nations Unies, Mme Kohonen Sheriff, a rappelé que depuis la dernière Réunion, tenue le 28 juin 2010, le Comité a tenu six sessions et examiné les rapports de 43 États parties.  En outre, un autre État a adhéré à la Convention, portant le total de ses signataires à 187 États.  Dans le même temps, on dénombre 104 pays qui ont ratifié la Convention ou son Protocole facultatif.  

Cette dix-septième Réunion des États parties à la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes était présidée par Mme Paulette Bethel, des Bahamas, représentant le Groupe des pays d’Amérique latine et des Caraïbes.  Mme Bethel a été élue en même temps que trois Vice-Présidentes: Mme Yana Boiko de l’Ukraine, élue au nom du Groupe des États d’Europe de l’Est, Mme Tanisha Hewanpola de l’Australie, pour le Groupe des pays d’Europe de l’Ouest et autres États, et Mme Fatima Alfeine des Comores, représentant le Groupe des États d’Afrique.

Le Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes tient deux sessions par an.  Les 23 experts du Comité, qui y siègent à titre personnel, ont pour tâche de surveiller l’application de la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes, adoptée par l’Assemblée générale des Nations unies en 1979 et entrée en vigueur depuis 1981.  Après l’examen des rapports nationaux, le Comité transmet aux États parties des observations finales.  Il formule également des recommandations générales sur certaines questions que couvre la Convention.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.