RDC: LE CONSEIL DE SÉCURITÉ PROROGE LE MANDAT DE LA MONUC JUSQU’AU 15 AVRIL 2007

15 février 2007
CS/8955

RDC: LE CONSEIL DE SÉCURITÉ PROROGE LE MANDAT DE LA MONUC JUSQU’AU 15 AVRIL 2007

15 février 2007
Conseil de sécurité
CS/8955
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Conseil de sécurité                                        

5630e séance – matin                                       

RDC: LE CONSEIL DE SÉCURITÉ PROROGE LE MANDAT DE LA MONUC JUSQU’AU 15 AVRIL 2007

Il souligne son attachement à la poursuite d’un dialogue politique régulier avec les autorités congolaises

Le Conseil de sécurité a prorogé ce matin jusqu’au 15 avril 2007 le mandat et les effectifs de la Mission de l’Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC).  Aux termes de la résolution 1742 (2007) adoptée à l’unanimité, le Conseil prie aussi le Secrétaire général, dès que possible et au plus tard le 15 mars 2007, de lui rendre compte de ses consultations avec les autorités congolaises.  La résolution précise que ces consultations devraient permettre à M. Ban Ki-moon de présenter des recommandations sur les ajustements que le Conseil pourrait envisager d’apporter au mandat et aux capacités de la MONUC.

Le Conseil réaffirme par ailleurs son engagement à continuer à contribuer à la consolidation de la paix et de la stabilité en République démocratique du Congo (RDC) pendant la période qui suivra la transition politique actuelle.  Les membres du Conseil soulignent par ailleurs dans la résolution leur attachement à la poursuite d’un dialogue politique régulier avec les autorités congolaises.  Ils constatent enfin que la situation en RDC continue de faire peser une menace sur la paix et la sécurité internationales dans la région.

Des élections présidentielles et législatives ont eu lieu dans ce pays le 30 juillet dernier, ainsi que le 29 octobre pour le second tour de la présidentielle.  Malgré quelques incidents sérieux, ce scrutin, organisé avec l’appui massif de la MONUC, a été considéré globalement comme juste et équitable par la communauté internationale.

LA SITUATION CONCERNANT LA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

Texte du projet de résolution (S/2007/87)

Le Conseil de sécurité,

Rappelant ses résolutions et les déclarations de son président concernant la République démocratique du Congo,

Réaffirmant son attachement au respect de la souveraineté, de l’intégrité territoriale et de l’indépendance politique de la République démocratique du Congo,

Rappelant le soutien qu’il a apporté, en particulier par le biais de la Mission de l’Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC), au processus de l’Accord global et inclusif sur la transition signé à Pretoria le 17 décembre 2002 et aux élections auxquelles ce processus a abouti,

Réaffirmant son engagement à continuer à contribuer à la consolidation de la paix et de la stabilité en République démocratique du Congo pendant la période qui suivra la transition,

Soulignant son attachement à la poursuite d’un dialogue politique régulier avec les autorités congolaises, et rappelantl’importance qu’il attache aux consultations engagées par le Secrétaire général avec celles-ci sur les ajustements éventuels à apporter au mandat et aux capacités de la MONUC durant cette période,

Prenant note de la lettre en date du 16 janvier 2007 (S/2007/17) que lui a adressée le Représentant permanent de la République démocratique du Congo,

Constatant que la situation en République démocratique du Congo continue de faire peser une menace sur la paix et la sécurité internationales dans la région,

Agissant en vertu du Chapitre VII de la Charte des Nations Unies,

Décide de proroger jusqu’au 15 avril 2007 le mandat et les effectifs de la MONUC tels qu’ils sont définis dans ses résolutions 1565, 1592, 1596, 1621, 1635 et 1736;

Prie le Secrétaire général, dès que possible et au plus tard le 15 mars 2007, de lui rendre compte de ses consultations avec les autorités congolaises et de lui présenter des recommandations sur les ajustements que le Conseil pourrait envisager d’apporter au mandat et aux capacités de la MONUC;

Décide de demeurer activement saisi de la question.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.