La science et l'égalité entre les  sexes sont indispensables pour réaliser les objectifs de développement durable, notamment le Programme de développement durable à l'horizon 2030. Ces 15 dernières années, la communauté internationale a entrepris d’importants efforts pour inspirer et promouvoir la participation des femmes et des filles à la science.

Malheureusement, les femmes et les filles continuent d'être exclues et ne peuvent participer pleinement à la science. Selon une étude menée dans 14 pays, la probabilité pour les étudiantes d'obtenir un baccalauréat, une maîtrise ou un diplôme de docteur dans des matières liées à la science est  de respectivement 18%, 8% et 2%, tandis que ces pourcentages sont de 37 %, 18% et 6% pour les élèves de sexe masculin.

Afin d'obtenir l'accès et la participation pleine et équitable des femmes et des filles à la science, et aussi pour atteindre l'égalité entre les  sexes et l'autonomisation des femmes et des filles, l'Assemblée générale des Nations Unies a décidé de proclamer le 11 février Journée internationale des femmes et des filles de science (résolution A/RES/70/212).