La Journée mondiale de la population, dont le but est d'attirer l'attention sur l'urgence et l'importance des questions de population, a été instaurée en 1989 par le Conseil d'administration du Programme des Nations Unies pour le développement, fruit de l'intérêt suscité par la « Journée des cinq milliards » célébrée le 11 juillet 1987. Par la résolution 45/216 de décembre 1990, l'Assemblée générale des Nations Unies a décidé de maintenir la Journée mondiale de la population afin de renforcer la sensibilisation aux questions de population, notamment leurs relations avec l'environnement et le développement. Cette Journée s'est tenue pour la première fois le 11 juillet 1990 dans plus de 90 pays. Depuis lors, un certain nombre de bureaux de pays du Fonds des Nations Unies pour la population et d'autres organisations et institutions commémorent la Journée mondiale de la population, en partenariat avec les gouvernements et la société civile.

Thème 2017 - « Planification familiale : Donner aux populations la capacité d’agir, contribuer au développement des pays »

Environ 225 millions de femmes qui souhaitent éviter ou retarder une nouvelle grossesse n’en ont pas la possibilité car elles n’ont pas accès aux informations et aux services nécessaires, ou ne sont pas soutenues par leur partenaire ou leur communauté. Ces femmes dont les besoins en contraceptifs ne sont pas satisfaits vivent pour la plupart dans les 69 pays les plus pauvres du monde.

L’accès à la planification familiale volontaire et sans danger constitue un droit fondamental. La planification familiale est cruciale pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes ; c’est également un facteur essentiel de réduction de la pauvreté.

Cette Journée mondiale de la populations 2017 coïncide avec avec le Sommet de Londres sur la planification familiale Disponible en anglais, le second volet du projet FP2020 (Planification familiale 2020) qui a pour objectif de permettre à 120 millions de femmes et de filles supplémentaires d’utiliser la contraception d’ici à 2020.