ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Journée mondiale de la diversité culturelle
pour le dialogue et le développement
21 mai

Diversité culturelle

Pourquoi la diversité est-elle importante?

La dimension culturelle est présente dans les trois quarts des grands conflits mondiaux.

Combler le fossé entre les cultures est urgent et nécessaire pour la paix, la stabilité et le développement.

La diversité culturelle est une force motrice du développement, non seulement concernant la croissance économique, mais aussi pour mener une vie plus épanouissante intellectuellement, affectivement, moralement et spirituellement.

Il existe sept conventions culturelles qui favorisent la promotion de la diversité culturelle en affirmant que la diversité culturelle est un atout indispensable pour réduire la pauvreté et pour réaliser un développement durable.

L'acceptation et la reconnaissance de la diversité culturelle - en particulier grâce à l'utilisation novatrice des médias et de l'information et des communications (ITC) - sont propices au dialogue entre les civilisations et les cultures, le respect et la compréhension mutuelle.

Un dialogue interculturel pour la paix entre les nations

L’échange équitable ainsi que le dialogue entre les civilisations, les cultures et les peuples, basés sur la compréhension et le respect mutuels, représentent des conditions indispensables pour construire une cohésion sociale et pour la réconciliation entre les peuples.

Cette action s’inscrit dans le cadre global initié par l’ONU d’une Alliance des civilisations EN. Il s’agit, de manière concrète, de privilégier, dans le cadre de ce dialogue interculturel, dialogue interreligieux inclus, tout un ensemble de bonnes pratiques favorisant le pluralisme culturel aux niveaux local, national et régional et d’initiatives régionales ou sous-régionales visant à décourager toutes les manifestations d’extrémisme et de fanatisme et mettant en évidence les valeurs et les principes qui rapprochent.

Un dialogue interreligieux pour un respect mutuel

Le Programme du dialogue interreligieux de l’UNESCO, composante essentielle du dialogue interculturel, a pour objectif majeur de promouvoir le dialogue entre les différentes religions, traditions spirituelles et humanistes dans un monde où les conflits associés aux appartenances religieuses prennent une place de plus en plus importante.

Il met l’accent sur les interactions et les influences réciproques entre les religions, les traditions spirituelles et humanistes ainsi que sur la nécessité de promouvoir la connaissance réciproque entre celles-ci pour lutter contre les ignorances ou les préjugés.

L’apprentissage du dialogue est un processus autant personnel que sociétal. Accroître les aptitudes et les capacités au dialogue implique une volonté d’ouverture non dénuée d’esprit critique. Le dialogue nous concerne tous : des décideurs et responsables aux membres individuels de chaque communauté. Indépendamment des grandes conférences internationales de sensibilisation, l’UNESCO cherche à promouvoir des activités de terrain, surtout dans des aires géostratégiques sensibles afin de toucher des populations cibles, telles que les femmes, les jeunes et les marginalisés.

Pour l'avenir du monde : culture et développement

Placer la culture au cœur du développement est un investissement capital dans l’avenir du monde, la condition du succès d’une mondialisation bien comprise qui prenne en compte les principes de la diversité culturelle.

Le développement est inséparable de la culture. À cet égard, le défi majeur est de convaincre les décideurs politiques et locaux, nationaux et internationaux d'intégrer les principes de la diversité culturelle et les valeurs du pluralisme culturel dans les politiques publiques, les mécanismes et les pratiques, notamment par le biais de partenariats public-privés.

L'objectif est, d'une part, d'intégrer la culture dans toutes les politiques de développement, qu'ils soient liés à l'éducation, la science, la communication, la santé, l'environnement ou le tourisme culturel et, d'autre part, à soutenir le développement du secteur culturel par le biais de la création d'industries. En contribuant de cette manière à la réduction de la pauvreté, la culture offre des avantages importants en termes de cohésion sociale.