Afrique de l'Ouest : malgré les progrès économiques l'insécurité reste préoccupante, estime Saïd Djinnit

Auteur: 
Said Djinnit
Saïd Djinnit, le Représentant spécial des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest.

Le Conseil de sécurité, présidé par le Rwanda, a pris note mardi du treizième rapport du Secrétaire général sur l'Afrique de l'Ouest couvrant la période du 1er janvier au 30 juin 2014. Un rapport présenté par Saïd Djinnit, le Représentant spécial des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest. Au cours de sa présentation, ce dernier a fait valoir qu'au cours des six derniers mois des efforts méritoires ont continué à être déployés visant à promouvoir le développement et la croissance économique et à consolider la paix et la démocratie aux niveaux national et régional.

Au plan économique, avec une moyenne de 7%, l'Afrique de l'Ouest continue d'enregistrer la plus forte croissance sur le continent. Par ailleurs, depuis le dernier trimestre 2013, suite aux progrès enregistrés dans le processus de stabilisation au Mali et en Guinée-Bissau, la FAO a refocalisé ses efforts sur la promotion du développement socio-économique et l'intégration de la région, en mettant l'accent sur les infrastructures, l'énergie et l’agriculture.

Au plan sécuritaire, la CEDEAO et ses dirigeants ont continué à jouer un rôle de premier plan dans la résolution des crises dans la région. Grâce à l'engagement de ses États Membres, les efforts de la CEDEAO en Guinée-Bissau ont abouti à la réussite du processus de transition.

La crise du Mali par contre a révélé les limites de la région et du continent en matière de réponse rapide aux crises. Le Représentant spécial s'est toutefois réjoui de la reprise du processus de dialogue entre les parties maliennes, qui constitue la voie indiquée vers une paix durable.

Saïd Djinnit a par ailleurs insisté sur les importants défis auxquels reste confrontée la région en matière de crime transnational organisé, notamment de trafic de drogues, de piraterie, et d'activités terroristes. Il a appelé les États de la région de l'Afrique de l'Ouest à serrer les rangs et à établir des stratégies efficaces et des mécanismes de coopération opérationnels pour répondre aux diverses menaces qui risquent de déstabiliser la région sahélo-saharienne de l'océan atlantique à l'océan indien.

Le Représentant spécial a aussi abordé les questions spécifiques des élections, de l'Union de la rivière Mano, du Golfe de Guinée et du Sahel. S'agissant du Nigéria, il a évoqué le kidnapping des écolières de Chibok par le groupe Boko Haram. Rappelant qu'il s'est rendu au Nigéria, il s'est déclaré préoccupé par l'insécurité grandissante dans le nord-est du Nigéria. Le Représentant spécial aussi cité la crise de la fièvre Ébola comme facteur de déstabilisation d'une partie de l'Afrique de l'Ouest.

(Extrait sonore : Saïd Djinnit, Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest)

Écouter / Télécharger

Thèmes: