You are here

Ne pas oublier celles et ceux qui sont tombés

Servir la cause de la paix dans un monde violent est dangereux. Depuis la création de l’ONU, des milliers d’hommes et de femmes particulièrement braves ont perdu la vie au service de l’Organisation.

Au cours des 10 dernières années, l’ONU a elle-même été prise pour cible. Dans les attaques qui ont visé l’Organisation, des fonctionnaires ont été tués ou blessés à Mazar-i-Sharif (Afghanistan) le 1er avril 2011, à Abuja (Nigéria) le 26 août 2011, à Alger (Algérie) le 11 décembre 2007 et à Bagdad (Iraq) le 19 août 2003.

Perpétuer la mémoire de celles et ceux qui sont tombés, c’est rendre hommage à des personnes souvent oubliées, mortes au service des Nations Unies.

En savoir plus