Notre rôle

Le Département de la sûreté et de la sécurité assure la direction et la coordination du système de gestion de la sécurité des UN

Le Département dirige le système de gestion de la sécurité, qui regroupe 54 organismes des Nations Unies représentés par le Réseau interorganisations pour la gestion des mesures de sécurité.

Le Département dirige et coordonne les opérations de sécurité et l’élaboration des normes en la matière

Compte tenu de la nature de ses activités et des conditions de sécurité difficiles dans lesquelles elle intervient, l’Organisation a besoin d’un mécanisme solide de direction et de coordination pour mener à bien ses programmes en toute sécurité. Le Département fournit aux entités du système de gestion de la sécurité, aux hauts responsables de l’Organisation et aux membres du personnel des conseils précieux et les aide à prendre des décisions rapidement au sujet des politiques de gestion de la sécurité et des questions opérationnelles, notamment grâce au rôle qu’il joue dans la Cellule de gestion des crises et dans le Groupe exécutif sur la sécurité.

Sur le terrain

Sur le terrain, le Département coordonne les mesures propres à permettre au personnel d’exécuter le mandat de l’Organisation en toute sécurité, qu’il s’agisse de formation, d’évaluation des programmes à l’appui de la procédure de gestion des risques de sécurité, de l’élaboration du budget ou de logistique.

Intervention en cas de crise

Lorsqu’une crise survient, le Département dirige et coordonne la réponse de l’Organisation et fournit un appui opérationnel d’urgence; il assure notamment la communication et le suivi 24 heures sur 24, la mobilisation rapide de renforts, le déploiement de conseillers en gestion du stress traumatique et l’appui au Centre des Nations Unies pour les opérations et la gestion des crises.

Formation

Le Département préside le Groupe de travail interinstitutions sur la formation à la sécurité et, à ce titre, promeut la coopération et la standardisation interinstitutions des programmes de formation dans le domaine de la sûreté et la sécurité. L’objectif est de former le plus grand nombre possible de fonctionnaires tout en réduisant les coûts et les délais pour l’ensemble du système des Nations Unies. C’est dans ce cadre que le Département a créé un modèle d’apprentissage axé sur les compétences qui est devenu la norme pour les programmes de sûreté et de sécurité. 

Relations avec les gouvernements des pays hôtes

C’est aux gouvernements hôtes qu’incombe au premier chef la responsabilité d’assurer la sécurité et la protection du personnel des Nations Unies. Le Département pilote les activités de collaboration avec ces gouvernements dans le cadre du système de gestion de la sécurité et aide ces gouvernements à renforcer leur capacité de s’acquitter de leurs obligations en matière de sécurité. Il se tient donc en rapport avec les ministères des pays hôtes chargés de la police, de l’armée et des affaires étrangères pour faciliter la coopération et le respect des normes et pour faire en sorte que le personnel des Nations Unies sur le terrain bénéficie d’un appui en cas de crise.

Intégration

Avant 2005, au Secrétariat, les services de sécurité étaient assurés par plusieurs entités : le Bureau du Coordonnateur des Nations Unies pour les questions de sécurité, le Service de la sécurité et de la sûreté et les services chargés d’assurer la sécurité dans les missions de maintien de la paix et les missions politiques spéciales. Ces derniers prennent généralement le nom de Section de la sécurité.

En 2005, le Bureau du Coordonnateur des Nations Unies pour les questions de sécurité et le Service de la sécurité et de la sûreté sont combiné pour former le Département de la sûreté et de la sécurité.  Toutefois, les services chargés d’assurer la sécurité dans les missions de maintien de la paix et les missions politiques spéciales sont toujours indépendants, même s’ils font face aux mêmes difficultés et interviennent dans les mêmes conditions, avec des ressources limitées. Malgré de nombreux efforts de coordination et de coopération, cette situation est source de chevauchements, de redondances, d’inefficacités et de confusion.

Depuis 2005, le Secrétariat de l’Organisation des Nations Unies s’emploie à tirer le meilleur parti des effectifs dont il dispose en regroupant l’ensemble du personnel de sécurité du Département et des missions. Le Département a pris des mesures en ce sens dans le cadre du Projet d’intégration de la sûreté et de la sécurité du Secrétariat de l’Organisation des Nations Unies. Ce projet vise à résoudre les difficultés posées par une telle intégration sur le plan de la gestion, des ressources humaines et du financement et à optimiser l’efficacité des services de sécurité en renforçant la coordination des effectifs et des ressources dont dispose le Secrétariat.

L’objectif est de permettre à une entité unique, le Département de la sûreté et de la sécurité du Secrétariat :

  • De fournir les services de sûreté et de sécurité professionnels voulus pour que les programmes et activités de l’Organisation puissent être menés à bien dans un environnement en constante évolution;

  • D’encadrer la gestion et la coordination des ressources disponibles;

  • De disposer à l’échelle mondiale de professionnels de la sécurité mobiles et flexibles qui soient dotés des connaissances, des compétences et de l’expérience requises.

À cette fin, en décembre 2016, le Secrétaire général a délégué au Département les pouvoirs nécessaires pour mettre en œuvre cette intégration et déterminer ses modalités sur le plan de la gestion, des ressources humaines et du financement. Le Département continue de coopérer étroitement avec les départements concernés pour atteindre les objectifs du projet. 

Le système de gestion de la sécurité des Nations Unies: une approche globale de la sécurité 

L’objectif du système de gestion de la sécurité est d’aborder la question de la sécurité de manière coordonnée et de permettre à l’Organisation de mener ses activités tout en garantissant la sûreté et la sécurité de ses locaux, de ses biens et de son personnel ainsi que le bien-être de ce dernier. Le système de gestion de la sécurité couvre tous les départements et bureaux de l’Organisation  ainsi que les organismes, fonds et programmes des Nations Unies et les quatre organisations internationales (la Banque asiatique de développement, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, la Cour pénale internationale et l’Organisation internationale pour les migrations) qui ont signé un mémorandum d’accord avec l’Organisation par l’intermédiaire du Département. Il se compose actuellement de 54 entités représentées par le Réseau interorganisations pour la gestion des mesures de sécurité. Le Département donne des conseils et des orientations stratégiques aux entités du système de gestion de la sécurité sur des questions multidisciplinaires ayant des conséquences pour la sécurité.