Jeunesse

Jeunesse2018-08-29T09:38:00+00:00

Les jeunes et les objectifs de développement durable

Aujourd’hui, il y a 1,8 milliard de personnes âgées de 10 à 24 ans, soit la plus importante génération de jeunes de l’histoire. Près de 90 % d’entre eux vivent dans les pays en développement, où ils représentent une grande partie de la population. Leur nombre devrait augmenter ; entre 2015 et 2030 seulement, environ 1,9 milliard de jeunes devraient avoir 15 ans. Reliés les uns aux autres comme jamais auparavant, les jeunes souhaitent contribuer et contribuent déjà à la résilience de leurs communautés, en proposant des solutions novatrices, en stimulant le progrès social et en inspirant le changement politique. Ils sont aussi des agents de changement qui se mobilisent pour faire réaliser les objectifs de développement durable afin d’améliorer la vie des gens et la santé de la planète.

Dotés des compétences et des possibilités nécessaires pour atteindre leur potentiel, les jeunes peuvent être une force motrice pour soutenir le développement et contribuer à la paix et à la sécurité. Les organisations dirigées par des jeunes doivent être encouragées et dotées des moyens pour participer à la traduction du Programme 2030 en politiques locales, nationales et régionales. Ils jouent un rôle important dans la mise en œuvre, le suivi et l’examen du programme ainsi que dans la responsabilisation des pouvoirs publics. Avec un engagement politique et des ressources adéquates, les jeunes ont le potentiel de transformer le monde le plus efficacement possible en un monde meilleur pour tous.

L’ONU et la jeunesse

S’appuyant sur ses capacités d’organisation au niveau mondial, l’ONU est particulièrement bien placée pour agir en tant que source de protection et de soutien pour les jeunes, et en tant que plate-forme permettant de répondre à leurs besoins, d’amplifier leur voix et de faire progresser leur engagement.

L’ONU embrasse pleinement la diversité des jeunes sous toutes ses formes. Par conséquent, l’ONU emploie et préconise des méthodes et des approches reflétant cette diversité pour s’assurer que tous les jeunes disposent des capacités pour atteindre leur plein engagement, leur autonomisation et leur développement. L’ONU reconnaît les jeunes en tant que détenteurs de droits et promeut et facilite la transparence, la responsabilité et la réactivité des États, des organismes internationaux et autres envers les jeunes.

L’Envoyée du Secrétaire général pour la jeunesse

Mme Jayathma Wickramanayake a été nommée Envoyée du Secrétaire général des Nations Unies pour la jeunesse en juin 2017. En tant que défenseur mondial de la jeunesse, elle s’efforce d’assurer la participation des jeunes aux questions qui leur tiennent à cœur, en leur donnant une voix à l’ONU et dans le monde entier. En se faisant défenseur des objectifs de développement durable, elle rapproche également le travail de l’ONU des jeunes du monde entier.

Les jeunes leaders pour les objectifs de développement durable

En septembre 2016, la première promotion de 17 jeunes leaders a été portée sur les fonts baptismaux. Issus d’horizons, de secteurs et de régions divers, les jeunes leaders sont sélectionnés en fonction de leurs efforts pour mettre fin à la pauvreté, lutter contre les changements climatiques et réduire les inégalités.

Ils travaillent avec l’Envoyée pour la jeunesse afin d’impliquer les jeunes dans la mise en œuvre des objectifs de développement durable, de défendre leurs réalisations et de contribuer à un groupe des experts soutenant les efforts de plaidoyer de l’ONU pour mobiliser les jeunes. Une nouvelle promotion de jeunes leaders sera lancée en septembre 2018, lors de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Rôles des jeunes dans la réalisation des objectifs de développement durable

  1. Esprits critiques : Une partie de la jeunesse consiste à donner un sens à des expériences personnelles et à poser des questions sur le monde qui nous entoure. Les jeunes ont la capacité d’identifier et de remettre en question les structures de pouvoir existantes et les obstacles au changement, et d’exposer les contradictions et les préjugés.
  2. Acteurs du changement : Les jeunes ont aussi le pouvoir d’agir et de mobiliser les autres. L’activisme des jeunes est en hausse dans le monde entier, soutenu par une connectivité plus large et l’accès aux réseaux sociaux.
  3. Innovateurs : En plus d’apporter de nouveaux points de vue, les jeunes ont souvent une connaissance directe des questions qui ne sont pas accessibles aux adultes. Les jeunes comprennent mieux les problèmes auxquels ils sont confrontés et peuvent offrir de nouvelles idées et des solutions de rechange.
  4. Communicateurs : En dehors du secteur du développement international, peu de gens savent que les dirigeants du monde sont parvenus à un accord historique d’une grande portée pour améliorer la planète et la vie de ses habitants à l’horizon 2030. Les jeunes peuvent être des partenaires dans la communication du programme de développement à leurs pairs et aux communautés au niveau local, ainsi qu’à travers les pays et les régions.
  5. Chefs de file : Lorsque les jeunes sont autonomisés grâce à la connaissance de leurs droits et dotés de compétences pour jouer un rôle de premier plan, ils peuvent conduire le changement dans leurs communautés et leurs pays. Les organisations et réseaux dirigés par des jeunes, en particulier, devraient être soutenus et renforcés, car ils contribuent au développement des compétences nécessaire au rôle d’impulsion civique chez les jeunes, en particulier ceux qui sont marginalisés.

Campagnes pour les jeunes

Ressources pour les jeunes