Repositionnement du système des Nations Unies pour le développement

Repositionnement du système des Nations Unies pour le développement2018-08-14T16:49:42+00:00

Le Programme de développement durable à l’horizon 2030 constitue notre cadre le plus audacieux pour faire progresser le bien-être de l’humanité. Sa grande ambition, qui est d’assurer la paix et la prospérité pour tous sur une planète saine, exige des changements tout aussi audacieux dans l’ensemble du système des Nations Unies. Les objectifs de développement durable sont un appel mondial à agir pour éliminer la pauvreté, protéger la planète et faire en sorte que tous les êtres humains vivent dans la paix et la prospérité.

Le processus de réforme du système de développement se traduira par des changements importants dans la mise en place, la direction, les mécanismes de responsabilisation et les capacités de l’ensemble du système de développement des Nations Unies ; il s’agira de prendre toutes les dispositions utiles pour qu’il réponde aux besoins nationaux, non seulement pour mettre en œuvre les objectifs de développement durable, mais aussi pour respecter les engagements en matière de changements climatiques pris dans le cadre de l’Accord de Paris de 2015.

Plus précisément, la réforme attribue aux coordonnateurs résidents, les plus hauts responsables du développement des Nations Unies au niveau des pays, un rôle spécifique et autonome dans la coordination des activités de toutes les diverses entités des Nations Unies qui travaillent au nom des populations du monde entier au niveau local, qui forment les équipes de pays des Nations Unies.

Avec la réforme, les fonctions du coordonnateur résident sont désormais séparées de celles du représentant résident du Programme des Nations Unies pour le développement.

Trois pistes de réforme pour aider l’ONU à mieux remplir son mandat

  • Placer le développement durable au cœur du travail de l’ONU, le Programme 2030 étant notre impératif de changement.
  • Réorienter le cadre de gestion du Secrétariat pour permettre l’action, en particulier sur le terrain, et la soutenir.
  • Améliorer la structure et le fonctionnement du pilier paix et sécurité au siège de l’ONU pour mieux prévenir et atténuer les crises.
Document de référence
FAQs