Karim Asad Ahmad Khan Conseiller spécial et Chef, Équipe d’enquêteurs chargée de recueillir, conserver et stocker des éléments de preuve d’actes susceptibles de constituer des crimes de guerre, crimes contre l’humanité et crimes de génocide perpétrés par l’EIIL (Daech) en Iraq

Karim Asad Ahmad Khan

Conseiller spécial et Chef, Équipe d’enquêteurs chargée de recueillir, conserver et stocker des éléments de preuve d’actes susceptibles de constituer des crimes de guerre, crimes contre l’humanité et crimes de génocide perpétrés par l’EIIL (Daech) en Iraq

Conseiller spécial et Chef d'Équipe d’enquêteurs à l’appui des efforts engagés à l’échelle nationale pour amener l’EIIL à rendre des comptes des éléments de preuve en Iraq d’actes susceptibles de constituer des crimes de guerre

Le Secrétaire général de l’ONU a annoncé le 31 mai 2018 la nomination de M. Karim Asad Ahmad Khan, du Royaume-Uni, au poste de Conseiller spécial et Chef de l’Équipe d’enquêteurs créée par la résolution 2379 (2017), à l’appui des efforts engagés à l’échelle nationale pour amener l’EIIL (Daech) à rendre des comptes, en recueillant, conservant et stockant des éléments de preuve en Iraq d’actes susceptibles de constituer des crimes de guerre, des crimes contre l’humanité et des crimes de génocide perpétrés par le groupe terroriste EIIL (Daech) en Iraq.

M. Khan est la première personne à diriger l’Équipe d’enquêteurs.  Conseiller de la Reine, au Royaume-Uni, il a plus de 25 années d’expérience professionnelle en tant qu’avocat spécialisé en droit pénal international et dans la défense des droits de l'homme.  M. Khan a une vaste expérience en tant que Procureur, avocat des victimes et avocat de la défense dans des tribunaux pénaux nationaux et internationaux, y compris la Cour pénale internationale (CPI), le Tribunal pénal international pour le Rwanda, le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie, les Chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens, le Tribunal spécial pour le Liban et le Tribunal spécial pour la Sierra Leone.

M. Khan est titulaire d’une licence en droit de King’s College, à l’Université de Londres, et de plusieurs autres diplômes et qualifications.  Il a notamment étudié et enseigné le droit islamique et il est l’auteur de nombreuses publications dans le domaine de la justice pénale internationale et des droits de l'homme.