New York

21 May 2021

Secretary-General's message on World Day for Cultural Diversity for Dialogue and Development [scroll down for French version]

Watch the video: https://s3.amazonaws.com/downloads2.unmultimedia.org/public/video/evergreen/MSG+SG+/SG+World+Day+Cultural+Diversity+19+May+21/MSG+SG+CULTURAL+DIVERSITY+19+MAY+21+CLEAN.mp4

Culture is the flower of the human being – the fruit of our minds, the product of our traditions, the expression of our yearnings.  Its diversity is wondrous, part of the rich tapestry of civilization.
Culture is also a powerhouse – an employer of millions, an engine of economic progress, a force for social cohesion.  

The World Day for Cultural Diversity recognizes this great power.

So does the proclamation of 2021 as the International Year of Creative Economy for Sustainable Development.

But these observances fall at a difficult time for culture.  The COVID-19 pandemic has upended the world – and it has shaken the culture sector.  Across the world, museums have been shuttered, music halls silenced, theatres gone dark, tourist sites abandoned and other cultural pursuits set aside as societies cope with death and disruption.

As vaccines generate hope, the world must ensure that pandemic recovery packages encompass the needs of cultural institutions, the arts and all those who are part of the creative world.

And at a time of spreading hatred and intolerance, we must not only defend diversity but invest in it.  Societies today are multi-ethnic, multi-religious and multi-cultural.  This is a richness, not a threat.  But we need to ensure that every community feels that their identity – their culture – is being respected.
 
Let us all support culture and its power to advance dialogue and development for the benefit of all.

*****

La culture est la fleur qui éclot de l’être humain : fruit de notre esprit, produit de nos traditions et expression de nos aspirations. Sa diversité est source d’émerveillement et fait la richesse de l’étoffe de la civilisation.
Elle est, de surcroît, force motrice en ce qu’elle génère des revenus pour des millions de personnes, stimule le progrès économique et renforce la cohésion sociale.

La Journée mondiale de la diversité culturelle met à l’honneur cette force prodigieuse.

C’est aussi dans cet esprit que 2021 a été proclamée Année internationale de l’économie créative au service du développement durable.

Or, ces célébrations échoient à un moment où la culture est mise à rude épreuve. En effet, la pandémie de COVID-19 a bouleversé la planète et a malmené le secteur. Aux quatre coins du monde, les musées ont fermé leurs portes, les salles de concert se sont enveloppées de silence, les théâtres ont été plongés dans le noir, les sites touristiques ont été désertés et d’autres activités culturelles ont été mises de côté pour permettre aux sociétés de composer avec la mort et le chaos.

Alors que les vaccins font renaître l’espoir, il importe de veiller, partout dans le monde, à ce que les programmes de relèvement après la pandémie tiennent compte des besoins des institutions culturelles, des arts et de toutes celles et tous ceux qui appartiennent au monde de la création.

Dans une époque gangrenée par la haine et l’intolérance, la diversité n’est pas uniquement une cause à défendre : elle doit être un investissement. Les sociétés contemporaines sont multiethniques, multireligieuses et multiculturelles. C’est là une richesse, et non une menace. Il nous incombe donc de veiller à ce que chaque communauté ait le sentiment que son identité – sa culture – est respectée.

Ensemble, soutenons la culture, qui a le génie de favoriser le dialogue et le développement au service de toutes et de tous.