New York

02 April 2021

Secretary-General's message on World Autism Awareness Day [scroll down for French version]

As we work together to recover from the COVID-19 pandemic, one key goal must be to build a more inclusive and accessible world that recognizes the contributions of all people, including persons with disabilities.

The crisis has created new obstacles and challenges.  But efforts to reignite the global economy offer an opportunity to reimagine the workplace to make diversity, inclusion and equity a reality.

Recovery is also a chance to rethink our systems of education and training to ensure that persons with autism are afforded opportunities for realizing their potential. 

Breaking old habits will be crucial. For persons with autism, access to decent work on an equal basis requires creating an enabling environment, along with reasonable accommodation.  

To truly leave no one behind in pursuit of the 2030 Agenda on Sustainable Development, we must realize the rights of all persons with disabilities, including persons with autism, ensuring their full participation in social, cultural and economic life.

Let us work together with all persons with disabilities and their representative organizations to find innovative solutions to recover better and build a better world for all.

*****
Alors que nous unissons nos efforts pour nous relever de la pandémie de COVID-19, nous devons nous fixer un objectif essentiel, celui de bâtir un monde plus inclusif et plus accessible, qui prenne en compte les contributions de toutes et de tous, notamment des personnes handicapées.

La crise a créé de nouveaux obstacles et problèmes mais l'action menée pour relancer l'économie mondiale nous offre l'occasion de réinventer le lieu de travail et de faire de la diversité, de l'inclusion et de l'équité une réalité.

Le relèvement, c'est aussi la possibilité de repenser nos systèmes d'éducation et de formation, de sorte que les personnes autistes se voient accorder les moyens de réaliser leur potentiel.  

Il sera primordial de rompre avec les anciennes habitudes. Afin que les personnes autistes puissent accéder à un travail décent en toute égalité, il faut créer un milieu valorisant et procéder à des aménagements raisonnables.

Si nous voulons mettre en œuvre le Programme de développement durable à l'horizon 2030 en ne laissant réellement personne de côté, nous devons permettre aux personnes handicapées, dont les personnes autistes, d'exercer leurs droits et veiller à ce qu'elles participent pleinement à la vie sociale, culturelle et économique.

Œuvrons avec toutes les personnes handicapées et les organisations qui les représentent à la recherche de solutions novatrices, grâce auxquelles nous pourrons mieux nous relever et bâtir un monde meilleur pour tous.