New York

15 January 2021

Statement attributable to the Spokesperson for the Secretary-General - on the Central African Republic [scroll down for French version]

The Secretary-General strongly condemns today’s attacks by allegedCoalition des Patriotes pour le Changement(CPC) combatants on a convoy of theUnited Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in the Central African Republic (MINUSCA) in Grimari, Ouaka prefecture. A peacekeeper from Burundi was killed and two others wounded. 

The Secretary-General expresses his deepest condolences to the family of the victim, and to the people and Government of Burundi. He wishes a speedy recovery to the injured peacekeepers.

The Secretary-General recalls that attacks against United Nations peacekeepers may constitute a war crime. He calls on the Central African Republic authorities to spare no effort in identifying the perpetrators of these attacks so that they can be brought to justice swiftly. Attacks against peacekeepers should not go unpunished. 

The Secretary-Generalreiterates his deep concern over the continued destabilization efforts by armed groups throughout the country. Hecalls on all parties immediately to stop the violence and resolve their differences through peaceful means. 

The Secretary-General reiterates the support of the United Nations to the people and Government of the Central African Republic in their efforts to advance peace and stability.

Stéphane Dujarric, Spokesman for the Secretary-General

*****
Déclaration attribuable au porte-parole du Secrétaire général - sur la République centrafricaine

Le Secrétaire général condamne fermement les attaques perpétrées aujourd’hui par des éléments présumés de la Coalition des Patriotes pour le Changement (CPC) visant un convoi de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) à Grimari, dans la préfecture de la Ouaka. Un Casque bleu burundais a été tué et deux autres blessés.

Le Secrétaire général présente ses plus sincères condoléances à la famille de la victime, ainsi qu’au peuple et au Gouvernement du Burundi. Il souhaite un prompt rétablissement aux Casques bleus blessés.

Le Secrétaire général rappelle que les attaques contre les forces de maintien de la paix des Nations Unies peuvent constituer un crime de guerre. Il exhorte les autorités de la République centrafricaine à ne ménager aucun effort pour identifier les auteurs de ces attaques afin qu’ils soient traduits en justice sans délai. Les attaques contre les Casques bleus ne doivent pas rester impunies.

Le Secrétaire général réitère sa profonde préoccupation face aux efforts continus de déstabilisation menés par les groupes armés à travers le pays. Il appelle toutes les parties à immédiatement cesser la violence, et à résoudre leurs différends par des moyens pacifiques.

Le Secrétaire général réitère le soutien et la solidarité des Nations Unies au peuple et au gouvernement de la République centrafricaine dans leurs efforts pour faire avancer la paix et la stabilité.

Stéphane Dujarric, Porte-parole du Secrétaire général