New York

13 January 2021

Statement attributable to the Spokesperson for the Secretary-General - on the Central African Republic [scroll down for French]

The Secretary-General strongly condemns today’s attacks by unidentified armed combatants on Central African national defense and security forces, and the United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in the Central African Republic (MINUSCA) near Bangui. A peacekeeper from Rwanda was killed and another injured. 
  
The Secretary-General expresses his deepest condolences to the families of the deceased peacekeeper, as well as to the people and Government of Rwanda. He wishes a speedy recovery to the injured. 
  
The Secretary-General recalls that attacks against United Nations peacekeepers may constitute a war crime. He calls on the Central African Republic authorities to take all the necessary measures to ensure accountability for these heinous attacks. 
  
The Secretary-General remains very concerned over continued destabilization efforts by armed groups in the Central African Republic, and calls on all parties to stop violence and engage in meaningful dialogue. He commends the continued engagement of the United Nations peacekeepers in their efforts to protect civilians and preserve national stability. 
  
The Secretary-General reiterates the commitment of the United Nations, working closely with national, regional and international partners, to support the cause of peace in the Central African Republic. 
  
Stéphane Dujarric, Spokesman for the Secretary-General 
 

***
 
Déclaration attribuable au porte-parole du Secrétaire général sur la mort d’un Casque bleu en République centrafricaine

 
Le Secrétaire général condamne fermement les attaques perpétrées aujourd’hui par des éléments armés non identifiés visant les forces de défense et de sécurité centrafricaines, et la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) dans la périphérie de Bangui. Un Casque bleu rwandais a été tué et un autre blessé.
 
Le Secrétaire général présente ses plus sincères condoléances à la famille du Casque bleu décédé, ainsi qu’au peuple et au Gouvernement du Rwanda. Il souhaite un prompt rétablissement au blessé.
 
Le Secrétaire général rappelle que les attaques contre les forces de maintien de la paix des Nations Unies peuvent constituer un crime de guerre. Il exhorte les autorités centrafricaines à prendre toutes les mesures nécessaires pour s’assurer de la redevabilité pour ces attaques odieuses.
 
Le Secrétaire général reste très préoccupé par les efforts de déstabilisation menés par les groupes armés en République centrafricaine, et appelle toutes les parties à cesser la violence et à s’engager dans un véritable dialogue. Il salue l’engagement continu des Casques bleus des Nations Unies dans leurs efforts pour protéger les civils et préserver la stabilité nationale.
Le Secrétaire général réitère l’engagement des Nations Unies, en étroite collaboration avec les partenaires nationaux, régionaux et internationaux, à soutenir la cause de la paix en République centrafricaine.
 
Stéphane Dujarric, porte-parole du Secrétaire général