New York

20 November 2020

Secretary-General's message on Africa Industrialization Day [scroll down for French version]

The COVID-19 crisis hit African economies well before the pandemic spread across the continent, with falling demand for African commodities and products, disruptions in trade and travel, reduced remittances and foreign investment, and vast job and income losses.

The pandemic arrived when prospects for the continent were promising.  Economies were expanding and poverty was in decline.  Technology and innovation were being embraced across the continent, and progress had been made in unity and economic integration.  The entry into force of the African Continental Free Trade Area promised a strong boost in intra-African trade.

In working to realize the objectives of the Third Industrial Development Decade for Africa, and by following the roadmaps laid out by the 2030 Agenda for Sustainable Development and Africa’s Agenda 2063, the response to the COVID-19 crisis offers an opportunity to redress structural inequalities and vulnerabilities and promote transformative change for more resilient Africa.

On Africa Industrialization Day, I reaffirm the commitment of the United Nations system to support inclusive, resilient and sustainable industrial development in Africa.

*****
La crise de la COVID-19 a frappé les économies africaines bien avant que la pandémie ne se propage sur le continent, comme en témoignent la baisse de la demande en matières premières et produits africains, les perturbations des échanges commerciaux et des voyages, la diminution des envois de fonds et des investissements étrangers et les innombrables pertes d’emplois et de revenus.

La pandémie est apparue alors que les perspectives du continent étaient encourageantes. Les économies se développaient et la pauvreté était en baisse. Tout le continent, qui s’était mis à l’heure de la technologie et de l’innovation progressait sur la voie de l’unité et de l’intégration économique. L’entrée en vigueur de la Zone de libre-échange continentale africaine laissait espérer une forte croissance du commerce intra-africain.

Dans le droit fil des objectifs de la troisième Décennie du développement industriel de l’Afrique et des plans d’action établis dans le cadre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et de l’Agenda 2063 pour l’Afrique, la riposte à la crise de la COVID-19 offre l’occasion de corriger les inégalités et les vulnérabilités structurelles et de susciter des changements en profondeur en vue d’une Afrique plus résiliente.

En cette Journée de l’industrialisation de l’Afrique, je tiens à réaffirmer l’engagement pris par le système des Nations Unies de promouvoir un développement industriel en Afrique qui soit inclusif, résilient et durable.