New York

15 October 2020

Secretary-General's message on the International Day of Rural Women - "Building Rural Women's Resilience in the Wake of COVID-19” [scroll down for French version]

Rural women play a critical role in agriculture, food security and nutrition, building climate resilience, and managing land and natural resources. But many rural women suffer from discrimination, systemic racism and structural poverty.

The COVID-19 pandemic has now affected more than half the world’s women farmers with restrictions on movement, the closure of shops and markets, and disruption to their supply chains. Combined with challenges including increased unpaid care and domestic work and rising rates of gender-based violence, rural women are bearing some of the heaviest burdens of the pandemic. 
Digital channels can offer a lifeline in rural areas, providing information on access to healthcare as well as agricultural updates. However, the gender digital divide is particularly wide for rural women, who make up just a quarter of users of digital agricultural solutions. 

Helping rural women through the pandemic and building their resilience for the future will require solidarity and support from all. 

Together, we must invest in rural women so that they have access to the healthcare, social protection and agricultural information services they need. We must close the digital divide and provide essential services to respond to the shadow pandemic of violence against women. And we must tackle the discriminatory land and inheritance laws and practices that make rural women vulnerable to losing their sources of income. 

On the International Day of Rural Women, let us renew our commitment to rural women in all their diversity; increase our efforts to support them through the COVID-19 pandemic; and work with them to build their resilience to future crises.
*****
Les femmes rurales jouent un rôle essentiel dans l’agriculture, la sécurité alimentaire et la nutrition, le renforcement de la résilience face aux changements climatiques et la gestion des ressources foncières et naturelles. Cependant, nombre d’entre elles sont victimes de la discrimination, du racisme systémique et de la pauvreté structurelle.

La pandémie de COVID-19 touche à présent plus de la moitié des agricultrices dans le monde du fait des restrictions de déplacement, de la fermeture des magasins et des marchés et de la désorganisation des chaînes d’approvisionnement. Confrontées en plus à des problèmes comme l’accumulation des soins et des travaux domestiques non rémunérés et l’aggravation de la violence fondée sur le genre, les femmes rurales portent les fardeaux les plus lourds de la pandémie. 

Le numérique peut constituer une bouée de sauvetage dans les zones rurales en renseignant sur l’accès aux soins de santé et en tenant les personnes au fait de l’actualité agricole. Toutefois, les disparités entre les sexes dans le domaine du numérique sont particulièrement criantes dans le cas des femmes rurales, qui ne constituent qu’un quart des utilisateurs de solutions agricoles numériques. 

Pour aider les femmes rurales à faire face à la pandémie et renforcer leur résilience pour l’avenir, la solidarité et le soutien de tous sont nécessaires. 

Nous devons ensemble investir en faveur des femmes rurales afin qu’elles aient accès aux soins de santé, à la protection sociale et aux services d’information agricole dont elles ont besoin. Nous devons combler la fracture numérique et assurer des services essentiels pour faire face à la pandémie de violence à l’égard des femmes. Et nous devons nous attaquer aux lois et pratiques discriminatoires en matière de propriété foncière et de succession qui exposent les femmes rurales au risque de perte de sources de revenu. 

En cette Journée internationale des femmes rurales, renouvelons notre engagement en faveur des femmes rurales dans toute leur diversité, redoublons d’efforts pour les aider à surmonter la pandémie de COVID-19 et employons-nous, en collaboration avec elles, à les rendre résilientes face à des crises futures.