New York

10 October 2020

Secretary-General's message on World Migratory Bird Day [scroll down for French version]

The theme of this year’s World Migratory Bird Day is “Birds connect our world”.  As they travel the globe, migratory birds lift our spirits and remind us of nature, connecting people, ecosystems and nations.  
 
Yet our continued encroachment on nature and the destruction of vital habitats are putting many migratory birds as well as other wild animals at risk of extinction.  
 
Our attack on nature is also having devastating, long-lasting consequences on human health, our economies and societies. 
 
The COVID-19 pandemic is the latest example of a disease spreading from wild sources to humanity.  It has clearly shown the extent to which all life on our planet is interconnected and how human health is intimately linked to the health of our planet.
 
World Migratory Bird Day is an opportunity to appreciate migratory birds and the Earth’s natural cycles that are so important for human well-being.
 
As we work towards a post-2020 biodiversity framework, protecting migratory species and their habitats is crucial.  We have a collective responsibility to protect all life on Earth and to work together as a community of nations to tackle the twin crises of biodiversity loss and climate change.
 
As we work together to recover from the pandemic, let us use the response to invest in nature and adopt policies that will build a more resilient and sustainable world.   
 
*****
La Journée mondiale des oiseaux migrateurs est placée, cette année, sous le thème : « Les oiseaux connectent notre monde ». Sillonnant la planète, les oiseaux migrateurs nous élèvent l’esprit ; réminiscence de la nature, ils relient les hommes, les écosystèmes et les nations.
 
Or, en empiétant continuellement sur la nature et en détruisant des habitats vitaux, nous mettons en danger d’extinction de nombreux oiseaux migrateurs et d’autres animaux sauvages.
 
En agressant la nature, nous provoquons également des conséquences dévastatrices et persistantes sur la santé humaine, sur nos économies et sur nos sociétés.
 
La pandémie de COVID-19 est le dernier exemple en date d’une maladie qui, en se propageant, a fait le saut de la vie à l’état sauvage au monde humain. Elle a clairement montré à quel point toute vie sur Terre est interdépendante et comment la santé humaine est intimement liée à la santé de notre planète.
 
La Journée mondiale des oiseaux migrateurs est l’occasion de mettre en valeur les oiseaux migrateurs et les cycles naturels de la Terre qui sont si importants pour le bien-être de l’humanité.
 
Alors que nous travaillons à l’élaboration d’un cadre mondial de la biodiversité pour l’après-2020, il est crucial de protéger les espèces migratrices et leurs habitats. Nous avons la responsabilité collective de protéger toute vie sur Terre et d’œuvrer main dans la main, comme la communauté des nations que nous sommes, pour faire face à la double crise que constituent la perte de biodiversité et les changements climatiques.
 
Alors que nous travaillons, ensemble, pour nous relever de la pandémie, servons-nous de cette riposte pour investir dans la nature et adopter des politiques qui permettent de construire un monde plus résilient et plus durable.