New York

05 June 2020

Secretary-General's message on World Environment Day [scroll down for French version]

Nature is sending us a clear message.

We are harming the natural world – to our own detriment.

Habitat degradation and biodiversity loss are accelerating.

Climate disruption is getting worse.

Fires, floods, droughts and superstorms are more frequent and damaging.

Oceans are heating and acidifying, destroying coral ecosystems.

And now, a new coronavirus is raging, undermining health and livelihoods.

To care for humanity, we MUST care for nature.

We need our entire global community to change course.

Let’s rethink what we buy and use.

Adopt sustainable habits, farming and business models.

Safeguard remaining wild spaces and wildlife.

And commit to a green and resilient future.

As we work to build back better, let’s put nature where it belongs -- at the heart of our decision making.

On this World Environment Day, it’s Time for Nature.

*****

Le message que la nature nous envoie est on ne peut plus clair.

En abîmant le monde, nous courons à notre propre perte.

La dégradation des habitats et l’appauvrissement de la biodiversité s’accélèrent.

Les perturbations climatiques sont de pire en pire.

Les incendies, les inondations, les sécheresses et les supertempêtes sont plus fréquents et plus destructeurs.

Les océans se réchauffent et s’acidifient, détruisant les écosystèmes coralliens.

Et maintenant, un nouveau coronavirus fait rage, en dévastant sur son passage notre santé, nos moyens de subsistance.

Si nous voulons prendre soin de l’humanité, nous DEVONS prendre soin de la nature.

Le moment est venu pour la communauté mondiale d’opérer un tournant radical.

Nous devons repenser nos manières d’acheter et de consommer.

Adopter des habitudes et des modèles agricoles et commerciaux durables.

Protéger les espaces sauvages et la faune qui existent encore.

Et faire en sorte que l’avenir soit vert et résilient.

Nous devrons reconstruire en mieux, et redonner à la nature sa juste place, au cœur de notre processus de décision.

En cette Journée mondiale de l’environnement, le moment est venu de donner la priorité à la Nature.