New York

23 March 2020

Secretary-General's message on World Meteorological Day [scroll down for French version]

Climate and water are inextricably linked.   Water evaporates from the planet’s surface to the atmosphere, where it condenses into clouds that are transported around the globe.  They then release rain and snowfall that returns fresh water to Earth’s land, rivers, lakes and glaciers.  This is what sustains life on our planet.  Climate drives the hydrological cycle, and it in turn defines our climate.  

This cycle is often taken for granted.  But it lies at the heart of many of our global Sustainable Development Goals -- from ending hunger, to ensuring health and well-being, enabling productive industries, sustaining thriving communities and unlocking the potential of affordable and clean energy for all.  

Climate change is disrupting our hydrological cycle and redistributing water availability around the world.  This means increased floods for some and more prolonged droughts for others.  Our planet already faces great hydrological challenges from unsustainable use, with more than half the world’s population facing severe water scarcity during at least one month of the year.  With global demand for water continuing to increase, we face a grave water crisis.  

That is why, this year, World Meteorological Day and World Water Day share the theme of climate and water.  We need to manage climate and water in a more coordinated and sustainable manner to address the urgent need for improved forecasting, monitoring and management of water supplies and to tackle the problem of too much, too little or too polluted water.  We cannot manage what we do not measure.  Improved hydrological monitoring and forecasting are vital to underpin effective water management policies and flood and drought early warning services.   

Let us mark World Meteorological Day this year by appreciating the inextricable link between climate and water and the importance of our hydrological cycle.  Let us intensify our efforts to support our meteorological and hydrological communities to further the effective management of water resources.  Let us count every drop, because every drop counts.   

*****
Le climat et l’eau sont inextricablement liés. L’eau s’évapore de la surface de la planète vers l’atmosphère, où elle se condense en nuages qui se déplacent autour du globe. Ils libèrent ensuite de la pluie et de la neige, qui rapportent de l’eau fraîche aux fleuves, aux lacs et aux glaciers sur Terre. C’est ce qui maintient la vie sur notre planète. Le climat est le moteur du cycle hydrologique qui, à son tour, définit notre climat. 

Ce cycle, qui est souvent tenu pour acquis, reste cependant au cœur de bon nombre d’objectifs mondiaux de développement durable, à savoir éliminer la faim, pour assurer la santé et le bien-être, et favoriser des industries productives, soutenir des populations prospères et libérer le potentiel d’une énergie propre et d’un coût abordable, pour tous. 

Les changements climatiques perturbent notre cycle hydrologique et entraînent une redistribution de l’eau disponible dans le monde, ce qui veut dire davantage d’inondations dans certaines zones et des sécheresses encore plus prolongées dans d’autres. Notre planète connaît déjà de grands problèmes hydrologiques du fait de l’utilisation non viable de l’eau : plus de la moitié de la population mondiale risque d’avoir de graves pénuries d’eau pendant au moins un mois de l’année. Tandis que la demande mondiale en eau continue de croître, nous connaissons une grave crise de l’eau. 

C’est pourquoi, cette année, la Journée météorologique mondiale et la Journée mondiale de l’eau ont en commun le thème du climat et de l’eau. Il nous faut coordonner la gestion du climat et de l’eau de manière plus durable, pour répondre au besoin urgent consistant à améliorer les prédictions, la surveillance et la gestion des ressources en eau et à régler le problème de trop d’eau, de trop peu d’eau ou d’eau polluée. Nous ne pouvons pas gérer ce que nous ne parvenons pas à mesurer. Il est primordial d’améliorer la surveillance et la prédiction pour qu’elles servent de fondement à des politiques de gestion efficace de l’eau et de la sécheresse, au moyen de services d’alerte rapide. 

Célébrons la Journée météorologique mondiale, cette année, en appréciant le lien inextricable entre le climat et l’eau et l’importance de notre cycle hydrologique. Redoublons d’efforts afin d’appuyer les secteurs de la météorologie et de l’hydrologie et d’améliorer la gestion efficace des ressources en eau. Comptons chaque goutte, parce que chaque goutte compte.