New York

29 November 2019

Secretary-General's message on the International Day of Solidarity with the Palestinian People [scroll down for French version]

Resolving the Israeli-Palestinian conflict remains one of the most intractable challenges facing the international community.  Regrettably, over the past year, there have been no positive developments, and the situation on the ground continues to deteriorate.
 
The intensification of illegal settlements, demolitions of Palestinian homes and the pervasive suffering in Gaza must stop.  The establishment of settlements in the Occupied Palestinian Territory, including East Jerusalem, has no legal validity and constitutes a flagrant violation of international law, as stated in Security Council resolution 2334.  These actions threaten to undermine the viability of establishing a Palestinian state based on relevant United Nations resolutions.  At the same time, the indiscriminate launching of rockets and mortars towards Israeli civilian populations must cease.
 
I call on Israelis and Palestinians, and all their supporters, to take steps that will restore faith in the two-state solution. There is no viable alternative.  It is a dangerous illusion to think that the conflict can be managed or contained in perpetuity.  Only constructive negotiations between the parties, in good faith, with support from the international community and adhering to long-standing United Nations resolutions and long-agreed parameters, will bring about a just and durable solution, with Jerusalem as the capital of both states.  What is needed, first and foremost, are leadership and political will.  The efforts of civil society and those on all sides who seek to bridge the gap between Israelis and Palestinians also need to be supported. 
 
On this International Day of Solidarity, let us reaffirm our commitment to upholding the rights of the Palestinian people. The United Nations will not waver in its commitment to the Palestinian people as we strive to achieve their inalienable rights and build a future of peace, justice, security and dignity for Palestinians and Israelis alike.
 
*****
Le règlement du conflit israélo-palestinien demeure l’un des problèmes les plus complexes auxquels la communauté internationale doit faire face. Malheureusement, aucun progrès n’a été fait pendant l’année écoulée, tandis que la situation sur le terrain ne cesse de se dégrader.
 
L’intensification des implantations illégales, les démolitions d’habitations palestiniennes et les souffrances généralisées infligées à la population de Gaza doivent cesser. L’établissement d’implantations dans le Territoire palestinien occupé, y compris à Jérusalem-Est, n’a pas de fondement juridique et constitue une violation flagrante du droit international, comme indiqué dans la résolution 2334 (2016) du Conseil de sécurité. Ces actes menacent la possibilité de créer un État palestinien sur la base des résolutions de l’ONU. Dans le même temps, il faut mettre un terme aux tirs de roquettes et de mortiers prenant les civils israéliens pour cibles de façon indiscriminée.
 
Je demande aux Israéliens et aux Palestiniens, ainsi qu’à tous ceux qui les soutiennent, de prendre des mesures pour rétablir la confiance dans la solution des deux États. Il n’existe pas d’autre solution viable. Il est dangereux et illusoire de penser que le conflit peut être géré ou jugulé éternellement. Ce n’est que par des négociations constructives et de bonne foi entre les parties, menées avec l’appui de la communauté internationale, et par le respect des résolutions que l’ONU a adoptées de longue date et des paramètres convenus que nous parviendrons à une solution juste et durable, avec Jérusalem comme capitale des deux États. Pour cela, il faudra avant tout faire preuve d’initiative et de volonté politique et appuyer l’action menée par la société civile et toutes les parties, afin d’aplanir les divergences entre Israéliens et Palestiniens.
 
En cette Journée internationale de solidarité, réaffirmons notre attachement à défendre les droits du peuple palestinien. L’ONU ne faiblira pas dans son engagement à l’égard du peuple palestinien et fera tout son possible pour qu’il puisse exercer ses droits inaliénables et pour que Palestiniens et Israéliens puissent bâtir un avenir de paix, de justice, de sécurité et de dignité.