New York

26 September 2019

Secretary-General's message on the International Day for the Total Elimination of Nuclear Weapons

Nuclear weapons pose a unique and potentially existential threat to our planet. Any use of nuclear weapons would be a humanitarian catastrophe.  Much progress has been made in reducing the dangers, but today I fear that not only has that progress come to a halt, it is going in reverse.
 
Relations between nuclear-armed States are mired in mistrust. Dangerous rhetoric about the utility of nuclear weapons is on the rise. A qualitative nuclear arms race is underway. The painstakingly constructed arms control regime is fraying. Divisions over the pace and scale of disarmament are growing.  I worry that we are slipping back into bad habits that will once again hold the entire world hostage to the threat of nuclear annihilation.
 
With last month’s expiration of the landmark Intermediate Nuclear Forces Treaty – or INF, the world lost an invaluable brake on nuclear war.  I strongly encourage the United States and the Russian Federation to extend the so-called ‘New Start’ agreement to provide stability and the time to negotiate future arms control measures.  
 
I also repeat my call on all State Parties to work together for a successful 2020 Review of the Treaty on the Non-Proliferation of Nuclear Weapons. 
 
The Non-Proliferation Treaty remains the cornerstone of the nuclear disarmament and non-proliferation regime.  The Treaty on the Prohibition of Nuclear Weapons represents the concerns of many States about the growing threat of nuclear weapons.  And the Comprehensive Nuclear-Test-Ban Treaty remains a long-overdue measure.
 
I once again call on all States to fully implement their commitments.  I also call on those States possessing nuclear weapons to engage in the urgent dialogue needed to prevent the use of nuclear weapons and agree on near-term practical steps in nuclear disarmament.  
 
Nuclear weapons present an unacceptable danger to humanity. The only real way to eliminate the threat of nuclear weapons is to eliminate nuclear weapons.
 
*****
Parce qu’elles peuvent anéantir toute vie sur la planète, les armes nucléaires sont une menace insensée. Tout emploi d’armes nucléaires entraînerait une catastrophe humanitaire. Nous sommes parvenus à réduire de beaucoup les dangers qu’elles présentent, mais je crains qu’aujourd’hui, non contents de stagner, nous ne fassions machine arrière.
 
Les relations entre les États dotés de l’arme nucléaire sont engluées dans la méfiance. Des discours dangereux sur l’utilité des armes nucléaires se propagent. Nous assistons à une course qualitative à l’armement nucléaire et le régime de maîtrise des armements, édifié à tant de peine, s’effrite peu à peu. Les divisions s’aggravent quant au rythme et à la portée des efforts de désarmement. J’ai peur que nous retombions dans de vieux travers et que le monde entier se trouve à nouveau pris en otage, sous la menace de l’annihilation nucléaire.
 
Le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire, ou FNI, est venu à expiration le mois dernier. En perdant ce point de référence, le monde a perdu un outil précieux pour la prévention de la guerre nucléaire. J’encourage vivement les États-Unis et la Fédération de Russie à prolonger le nouveau Traité de réduction des armements stratégiques, dit « New Start », de sorte à garantir la stabilité nécessaire et ménager le temps qu’il faut pour les négociations sur les futures mesures de maîtrise des armements.
 
J’engage une nouvelle fois les États parties à collaborer pour que l’examen du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires prévu en 2020 soit un succès.
 
Le Traité sur la non-prolifération demeure la clef de voute du désarmement nucléaire et du régime de non-prolifération. Il dénote les inquiétudes de nombreux États concernant la menace grandissante que représentent les armes nucléaires. Le Traité d’interdiction complète des essais nucléaires, quant à lui, aurait dû entrer en vigueur depuis longtemps.
 
J’exhorte encore une fois tous les États à respecter pleinement leurs engagements et je demande à ceux qui possèdent des armes nucléaires d’engager de toute urgence un dialogue indispensable pour empêcher le recours à ces armes et de convenir de mesures concrètes à prendre dans l’immédiat aux fins du désarmement nucléaire.
 
Les armes nucléaires font peser un danger intolérable sur l’humanité, un danger qui ne pourra véritablement être écarté que si ces armes sont éliminées.