Ankara, Turkey

11 September 2019

Secretary-General's Message to United Nations International Media Seminar on Peace in the Middle East [scroll down for French]

I am pleased to greet the 2019 United Nations International Media Seminar on Peace in the Middle East.
 
I am grateful to the Ministry of Foreign Affairs of the Republic of Turkey for hosting this event and for its generous support.
 
Our goal of achieving a peaceful and just solution of the Palestinian question remains elusive.

As I have repeatedly said, this can only be achieved through realization of the vision of two States, Israel and Palestine, living side-by-side in peace and security.
 
Unfortunately, over the past year, we have only moved farther away from that objective as the situation has deteriorated. Palestinians and Israelis continue to suffer from deadly cycles of violence. 
 
The ongoing political, economic and humanitarian crisis in the Occupied Palestinian Territory has reached alarming proportions.
 
The situation in Gaza is of special concern as approximately two million Palestinians remain under severe movement and access restrictions, mired in increasing poverty and unemployment, with limited access to adequate health, education, water and electricity. 

The international community must act with speed and determination to address Palestine’s urgent economic and humanitarian needs.
 
Yet no amount of humanitarian or economic support will resolve the conflict.
 
The United Nations remains committed to supporting Palestinians and Israelis to end the conflict on the basis of international law, relevant UN resolutions and previous agreements.

I count on your support and engagement in making peace in the Middle East a reality.
 
I wish you a successful seminar.

********

C’est pour moi un grand honneur que d’ouvrir l’édition 2019 du Séminaire international des médias sur la paix au Moyen-Orient.
 
Je remercie le Ministère des affaires étrangères de la République turque d’accueillir cette manifestation et d’offrir son généreux soutien.
 
Le règlement juste et pacifique de la question palestinienne que nous recherchons demeure hélas hors de portée.
 
Comme je n’ai de cesse de le répéter, ce but ne pourra être atteint que lorsque le projet des deux États, Israël et Palestine, vivant côte à côte en paix et en sécurité sera devenu une réalité.
 
Malheureusement, cette dernière année, nous n’avons fait que nous éloigner davantage de ce but au fur et à mesure que la situation se détériorait. Les populations de Palestine et d’Israël continuent d’endurer vague après vague de violence meurtrière.
 
La crise politique, économique et humanitaire qui persiste dans le Territoire palestinien occupé a atteint des proportions alarmantes.
 
La situation à Gaza est particulièrement préoccupante car environ deux millions de Palestiniens et Palestiniennes continuent de subir de graves restrictions de leur liberté de circulation et d’accès, de s’enfoncer dans une pauvreté et un chômage toujours plus grands et de n’avoir un accès que trop limité aux services de santé et d’éducation, à l’eau et à l’électricité.
 
La communauté internationale doit agir avec rapidité et détermination pour apporter à la Palestine l’aide économique et humanitaire dont elle a besoin de toute urgence.
 
Et cependant, cette aide humanitaire ou économique ne suffira jamais, à elle seule, à régler le conflit.
 
L’ONU reste déterminée à aider les peuples palestinien et israélien à mettre un terme au conflit sur la base du droit international, des résolutions pertinentes de l’ONU et des accords existants.
 
Je compte sur votre appui et votre engagement pour que la paix au Moyen-Orient devienne une réalité.
 
Je vous souhaite à tous et toutes un séminaire fructueux.