New York

21 March 2019

Secretary-General's message on the International Day for the Elimination of Racial Discrimination [scroll down for French version]

The International Day for the Elimination of Racial Discrimination is an occasion for all of us to renew our promise to end racism, racial discrimination, xenophobia and related intolerance, anti-Semitism and anti-Muslim hatred.  The recent massacre at two mosques in New Zealand is the latest tragedy rooted in such poison. 
 
No country or community is immune from racial and religious hatred and the terrorism of bigots.  I am deeply alarmed by the current rise of xenophobia, racism and intolerance.  Hate speech is entering the mainstream, spreading like wildfire through social media and radio.  It is spreading in liberal democracies and authoritarian States alike. 
 
These dark forces menace democratic values, social stability and peace.  When people are attacked, physically, verbally or on social media because of their race, religion or ethnicity, all of society is diminished.  It is crucial for us all to join hands, stand up and defend the principles of equality and human dignity. 
 
We must all work harder to repair the fissures and polarization that are so prevalent in our societies today.  We must nurture mutual understanding and invest in making diversity a success.  And we must counter and reject political figures who exploit differences for electoral gain.
 
We must also ask why so many people feel excluded and tempted by messages of intolerance against others.  We need to engage everyone in dismantling the harmful and specious notion of racial superiority.  Even today, decades after the pseudo-science of the Nazis contributed to the Holocaust, the world is seeing the persistence – and even a surge – of neo-Nazi thinking and white supremacy.  We must bury such lies once and for all.
 
Today let us all resolve to fight racism and discrimination wherever it occurs.  Let us reflect on how we can promote non-discrimination in every country and at every level.  We are all connected by our humanity.  We are all equal.  We should all be looking out for each other’s welfare.

*****
La Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale est l’occasion de renouveler la promesse commune de mettre un terme au racisme, à la discrimination raciale, à la xénophobie et à l’intolérance qui y est associée, à l’antisémitisme et à la haine envers les musulmans. Le récent massacre dans deux mosquées de la Nouvelle‑Zélande est la dernière tragédie découlant de ce poison.
 
Aucun pays ou peuple n’est à l’abri de la haine raciale et religieuse et du terrorisme des fanatiques. Je suis profondément alarmé par la montée récente de la xénophobie, du racisme et de l’intolérance. Le discours de haine se répand dans la société comme un feu de prairie par les médias sociaux et la radio. Il se propage tant dans les démocraties progressistes que dans les États autoritaires.
 
Ces forces obscurantistes mettent en péril les valeurs démocratiques, la stabilité sociale et la paix. Lorsque des personnes sont attaquées physiquement, verbalement ou dans les médias sociaux du fait de leur race, de leur religion ou de leur origine ethnique, toute la société s’en trouve diminuée. Il est fondamental que nous nous unissions tous pour faire front commun et défendre les principes d’égalité et de dignité humaine.
 
Nous devons tous œuvrer plus dur pour réparer les fissures et réduire les clivages qui sont si fréquents dans nos sociétés d’aujourd’hui. Nous devons favoriser la compréhension mutuelle et faire en sorte que la diversité prospère. Nous devons également contrecarrer et rejeter les responsables politiques qui exploitent les différences à des fins électorales.
 
Nous devons également nous demander pourquoi autant de personnes se sentent exclues et cèdent aux messages d’intolérance de l’autre. Nous devons inciter chacun à défaire la notion néfaste et fallacieuse de supériorité raciale. Aujourd’hui encore, des décennies après la pseudo-science des nazis qui a entraîné la Shoah, le discours néonazi et de la suprématie blanche non seulement persiste mais connaît un nouvel élan. Il nous faut enterrer ces idées mensongères une fois pour toutes.
 
Ensemble, soyons déterminés à lutter contre le racisme et la discrimination, quel qu’en soit le lieu. Réfléchissons à la manière de promouvoir la non-discrimination dans chaque pays et à tous les niveaux. Nous partageons tous une humanité commune. Nous sommes tous égaux. Nous devrions veiller à notre bien-être réciproque.