New York

22 October 2018

Statement attributable to the Spokesman for the Secretary-General on the Democratic Republic of the Congo [scroll down for French version]

The Secretary-General is outraged by the continued killing and abduction of civilians by armed groups in the Beni area of North Kivu province in the Democratic Republic of the Congo. He condemns Saturday's killing of at least 11 civilians, including one boy, as well as the injury and abduction of several more during an attack on the town of Mayongose on the outskirts of Beni.
 
The Secretary-General is also deeply troubled by reports that on Friday, 19 October, two Congolese health workers helping to combat the Ebola outbreak in North Kivu were killed in Butembo when armed militia attacked the Congolese army unit to which they were attached.  
 
The Secretary-General calls on all armed groups to immediately cease attacks against civilians and ensure humanitarian access to populations in need. He reiterates, in particular, his support to civilians in areas affected by Ebola and insecurity.
 
Farhan Haq, Deputy Spokesman for the Secretary-General
New York, 22 October 2018
 
*****
 
Le Secrétaire général est indigné par les assassinats et les enlèvements de civils par des groupes armés qui se poursuivent dans la région de Beni, dans la province du Nord-Kivu en République démocratique du Congo (RDC). Il condamne l'assassinat d'au moins 11 civils, dont un garçon, samedi, tandis que plusieurs autres ont été blessés ou enlevés lors d'une attaque de la ville de Mayongose, dans la banlieue de Beni.
 
Le Secrétaire général est également profondément préoccupé par les informations selon lesquelles deux agents des services de santé congolais combattant l'épidémie d'Ebola au Nord-Kivu ont été tués à Butembo, vendredi 19 octobre, lorsque des milices armées ont attaqué l'unité de l'armée congolaise en compagnie de laquelle ils se trouvaient.
 
Le Secrétaire général appelle tous les groupes armés à cesser immédiatement leurs attaques contre les civils et à garantir l'accès humanitaire aux populations dans le besoin. Il réitère en particulier son soutien aux civils dans les zones touchées à la fois par l’épidémie d’Ebola et par l'insécurité.

Farhan Haq, Deputy Spokesman for the Secretary-General
New York, le 22 octobre 2018