New York

18 December 2017

Secretary-General's message on International Migrants Day (scroll down for French version)

On International Migrants Day, we recognize the contributions and celebrate the vitality of the world’s 258 million migrants. 
Evidence overwhelmingly shows that migrants generate economic, social and cultural benefits for societies everywhere.  Yet hostility towards migrants is unfortunately growing around the world.  Solidarity with migrants has never been more urgent.
Migration has always been with us.  From time immemorial, people have moved in search of new opportunities and better lives.  Climate change, demographics, instability, growing inequalities and aspirations for a better life – as well as unmet needs in labour markets – mean it is here to stay. 
We need effective international cooperation in managing migration to ensure that its benefits are most widely distributed and that human rights of all concerned are properly protected – as recognized by the 2030 Agenda for Sustainable Development.
Last year, world leaders committed to adopting a Global Compact for Safe, Orderly and Regular Migration in 2018.  As we look ahead, let us commit to making migration work for all.  

*****

La Journée internationale des migrants est l’occasion pour nous de reconnaître les contributions qu’apportent les 258 millions de migrants de par le monde et d’en célébrer la vitalité.
Les preuves ne manquent pas pour montrer que les migrants produisent des avantages économiques, sociaux et culturels pour toutes les sociétés. Et pourtant, l’hostilité envers les migrants ne fait, hélas, que croître à travers le monde. Il est, plus que jamais, urgent de faire preuve de solidarité avec les migrants.
Les migrations ont toujours existé : depuis les temps immémoriaux, les êtres humains se sont déplacés, en quête de nouveaux débouchés et d’une vie meilleure. Et elles continueront d’exister, à cause des changements climatiques, de l’évolution démographique, de l’instabilité, de l’aggravation des inégalités, des besoins des marchés du travail et de la recherche de meilleures conditions de vie.  
Il nous faut une coopération internationale effective qui permette d’encadrer les migrations de sorte que les bénéfices qu’elles apportent soient plus largement répartis et que les droits fondamentaux de toutes les personnes concernées soient protégés – comme le préconise le Programme de développement durable à l’horizon 2030.
L’an dernier, les dirigeants mondiaux se sont engagés à conclure un pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières à l’horizon 2018. Tournés vers l’avenir, œuvrons à la réalisation de cet objectif pour tous.