New York

18 June 2017

Secretary-General's Message on the International Day for the Elimination of Sexual Violence in Conflict [scroll down for French]

Today we pay tribute to the women, girls, men and boys who have suffered the atrocity of sexual violence in conflict, and we reaffirm our global commitment to eliminate this scourge.
 
Rape and sexual violence in conflict are tactics of terrorism and war, used strategically to humiliate, degrade and destroy, and often to pursue a campaign of ethnic cleansing.  They should never be downplayed as war’s inevitable by-product.  Sexual violence is a threat to every individual’s right to a life of dignity, and to humanity’s collective peace and security.

The United Nations is making every effort to address the root causes of conflict-related sexual violence by using preventive diplomacy, fostering peacebuilding and development, encouraging national action, and ending gender discrimination. We will continue to monitor, report, provide care for survivors and spare no effort in pressing for perpetrators to be held accountable.
 
The United Nations is constantly striving to enhance the capacity of our peacekeeping personnel to protect vulnerable civilians and to pursue justice in the case of all abuses.  Each and every one of us has a responsibility to help put a stop to these crimes. 
 
Let us therefore use this day to rededicate ourselves, on behalf of every survivor, to ending sexual violence in conflict and providing peace and justice for all.  
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Aujourd’hui, nous rendons hommage aux femmes, aux filles, aux hommes et aux garçons qui ont subi des violences sexuelles atroces lors de conflits et nous réaffirmons la volonté de la communauté internationale dans son ensemble de venir à bout de ce fléau.

Le viol et la violence sexuelle en temps de conflit sont une tactique terroriste et une tactique de guerre employées à des fins stratégiques pour humilier, dégrader et détruire autrui, souvent dans le cadre d’une campagne de nettoyage ethnique.  On ne devrait jamais y voir une conséquence inévitable des guerres.  La violence sexuelle remet en question le droit de tout un chacun à mener sa vie dans la dignité et elle représente une menace pour la paix et la sécurité collectives.

Qu'il s’agisse d’avoir recours à la diplomatie préventive, de favoriser la consolidation de la paix et le développement, d'encourager l’adoption d’initiatives à l’échelle nationale ou de lutter contre la discrimination fondée sur le sexe, l’Organisation des Nations Unies n’épargne aucun effort pour s’attaquer aux racines de la violence sexuelle en temps de conflit. Nous continuerons de suivre la situation, d'en rendre compte, d’aider les victimes et de tout faire pour obtenir que les coupables aient à répondre de leurs actes.

L’Organisation des Nations Unies fait de son mieux pour donner au personnel de maintien de la paix les moyens dont il a besoin pour pouvoir protéger les civils vulnérables et faire en sorte que justice soit faite dans tous les cas. Il est de notre responsabilité à tous de faire en sorte que de tels crimes n'aient plus lieu.

Au nom de toutes les victimes, réaffirmons aujourd’hui notre volonté de mettre un terme à la violence sexuelle en temps de conflit et de faire régner la paix et la justice partout dans le monde.