New York

27 January 2017

Secretary-General's video/written message on the International Day of Commemoration in Memory of the Victims of the Holocaust [scroll down for French version]

Today, we honour the victims of the Holocaust, an incomparable tragedy in human history.
 
The world has a duty to remember that the Holocaust was a systematic attempt to eliminate the Jewish people and so many others.
 
It would be a dangerous error to think of the Holocaust as simply the result of the insanity of a group of criminal Nazis.  On the contrary, the Holocaust was the culmination of millennia of hatred, scapegoating and discrimination targeting the Jews, what we now call anti-Semitism.
 
Tragically, and contrary to our resolve, anti-Semitism continues to thrive.  We are also seeing a deeply troubling rise in extremism, xenophobia, racism and anti-Muslim hatred.  Irrationality and intolerance are back. 
 
This is in complete contrast to the universal values enshrined in the United Nations Charter and Universal Declaration of Human Rights.
 
We can never remain silent or indifferent when human beings are suffering. 
 
We must always defend the vulnerable and bring tormentors to justice. 
 
And as the theme of this year’s observance highlights, a better future depends on education.
 
After the horrors of the 20th century, there should be no room for intolerance in the 21st.  I guarantee you that as Secretary-General of the United Nations, I will be in the frontline of the battle against anti-Semitism and all other forms of hatred.
 
Let us build a future of dignity and equality for all – and thus honour the victims of the Holocaust who we will never allow to be forgotten.
*****
Aujourd'hui, nous honorons la mémoire des victimes de l'Holocauste, tragédie sans précédent de l’histoire de l’humanité.
L’humanité doit se souvenir que l’Holocauste a été une tentative systématique d’élimination des Juifs et de nombreuses autres personnes.
 
Il serait dangereux de penser que l’Holocauste n’est que le résultat de la folie d’un groupe de criminels nazis. Au contraire, l’Holocauste a été l’aboutissement de plusieurs millénaires pendant lesquels les Juifs, pris comme boucs émissaires, ont été la cible de haine et de discrimination, ce que nous appelons aujourd’hui l’antisémitisme.
 
De manière tragique et en dépit de notre détermination, l’antisémitisme continue d’avoir le vent en poupe. Nous observons en outre une montée profondément inquiétante de l’extrémisme, de la xénophobie, du racisme et de l'islamophobie. L’irrationalité et l’intolérance font leur grand retour.
 
Tout cela va à l’encontre des valeurs universelles consacrées dans la Charte des Nations Unies et dans la Déclaration universelle des droits de l’homme.
 
Nous ne devons jamais nous taire ou rester indifférents lorsque des êtres humains souffrent. 
 
Nous devons toujours défendre les plus faibles et traduire en justice les bourreaux.
 
Et comme le souligne le thème retenu pour la commémoration de cette année, l’éducation est la clef d’un avenir meilleur.
 
Après les atrocités commises au XXe siècle, l’intolérance ne devrait plus avoir sa place au XXIe siècle. Je m’engage devant vous, en ma qualité de Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, à être aux avant-postes de la bataille contre l’antisémitisme et tous les autres visages de la haine.
 
Bâtissons un avenir synonyme de dignité et d’égalité pour tous et rendons pour cela hommage à la mémoire des victimes de l’Holocauste, dont nous perpétuerons toujours le souvenir.