New York

03 December 2016

Secretary-General's message on the International Day of Persons with Disabilities [scroll down for French version]

Ten years ago this month, the United Nations General Assembly adopted the Convention on the Rights of Persons with Disabilities. &ampampnbspOne of the most widely ratified international human rights instruments, with 169 Parties, the Convention has spurred significant progress in commitment and action for equality, inclusion and empowerment around the world, with disability being increasingly incorporated into the global human rights and development agendas.

This year, United Nations Member States have embarked on implementing the 2030 Agenda for Sustainable Development, our blueprint for peace, prosperity, dignity and opportunity for all on a healthy planet. &ampampnbspWith its 17 interdependent Sustainable Development Goals, the 2030 Agenda is based on a pledge to leave no one behind. &ampampnbspAchieving this requires the full inclusion and effective participation of persons with disabilities in society and development.

Much remains to be accomplished before persons with disabilities can realize their full potential as equal and valued members of society. &ampampnbspWe must eliminate the stereotypes and discrimination that perpetuate their exclusion and build an accessible, enabling and inclusive environment for all. &ampampnbspFor the 2030 Agenda to succeed, we must include persons with disabilities in implementation and monitoring and use the Convention as a guide.

On this International Day of Persons with Disabilities, I urge national and local governments, businesses and all actors in society to intensify efforts to end discrimination and remove the environmental and attitudinal obstacles that prevent persons with disabilities from enjoying their civil, political, economic, social and cultural rights. &ampampnbspLet us work together for the full and equal participation of persons with disabilities in an inclusive and sustainable world that embraces humanity in all its diversity.

*****

Il y a 10 ans, ce mois-ci, l’Assemblée générale des Nations Unies adoptait la Convention relative aux droits des personnes handicapées, qui compte désormais 169 États parties, ce qui en fait l’un des instruments internationaux des droits de l’homme les plus largement ratifiés dans le monde. Cette convention a accéléré l’engagement et l’action en faveur de l’égalité, de l’inclusion et de l’autonomisation : grâce à elle, les handicaps sont de plus en plus pris en compte dans les programmes mondiaux relatifs aux droits de l’homme et au développement.

Cette année, les États Membres de l’Organisation des Nations Unies se sont attelés à la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030, un plan porteur de paix, de prospérité, de dignité et de perspectives pour tous sur une planète en bonne santé. Composé de 17 objectifs de développement durable interdépendants, le Programme 2030 a été adopté avec la promesse de ne pas faire de laissés-pour-compte. Or cela ne peut être accompli que si les personnes handicapées sont pleinement intégrées à la société et au développement et y participent effectivement.

Il reste beaucoup à faire pour que les personnes handicapées puissent mettre à profit tout leur potentiel et soient appréciées comme des membres à part entière de la société. Il nous faut lutter contre les stéréotypes et la discrimination qui perpétuent l’exclusion et créer un environnement accessible, favorable et ouvert à tous. Pour garantir le succès du Programme 2030, les personnes handicapées doivent participer à sa mise en œuvre et à son suivi, en prenant pour guide la Convention.

En cette Journée internationale des personnes handicapées, je demande aux autorités nationales et locales, aux entreprises et à tous les acteurs de la société de redoubler d’efforts pour mettre un terme à la discrimination et éliminer les obstacles sur le plan du milieu ambiant et des mentalités, qui empêchent les personnes handicapées d’exercer pleinement leurs droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels. Unissons-nous pour faire en sorte que les personnes handicapées aient un rôle à part entière dans un monde durable et ouvert à tous, où l’humanité est célébrée dans toute sa diversité.