New York

8 September 2016

Secretary-General's message on International Literacy Day [scroll down for French version]

This year, the world has embarked on implementing the ambitious and transformational 2030 Agenda for Sustainable Development.  With its 17 universal, integrated and interdependent Sustainable Development Goals, the 2030 Agenda is an action plan for people, planet, partnership and peace.

Literacy stands at heart of the 2030 Agenda.  It is a foundation for human rights, gender equality, and sustainable societies.  It is essential to all our efforts to end extreme poverty and promote well-being for all people.  That is why the Sustainable Development Goals aim for universal access to quality education and learning opportunities throughout people’s lives. 

One of the targets of Sustainable Development Goal 4 is to ensure that all young people achieve literacy and numeracy and that a substantial proportion of adults who lack these skills are given the opportunity to acquire them. 

Fifty years ago, International Literacy Day was proclaimed to promote literacy as a tool to empower individuals, communities and societies.  We have made significant progress over the past five decades, but the world is still very far from universal literacy.  And today, with the world becoming increasingly digitized and information rich, new opportunities and challenges are emerging. 

More than 750 million adults are illiterate, including 115 million young people.  Two thirds are female.  Some 250 million children of primary school age lack basic literacy skills and 124 million children and adolescents receive no schooling at all. 

These obstacles to sustainable development can and must be overcome by developing and implementing the right policies, backed up by commitment and resources.  We need to ensure that those out of school get access to quality learning opportunities, we need to improve the quality of schooling, and we need to promote adult education and learning.

On this International Literacy Day, I call on governments and their partners, including in the private sector, to join forces for universal literacy so we can translate the vision of the 2030 Agenda into reality and build peaceful, just, inclusive and sustainable societies.

* *** *

Cette année, le monde s’est lancé dans la mise en œuvre d’un programme ambitieux et porteur de changement, le Programme de développement durable à l’horizon 2030. Avec ses 17 objectifs de développement durable universels, intégrés et interdépendants, le Programme 2030 est un plan d’action pour les gens, la planète, le partenariat et la paix.
    
L’alphabétisation occupe une place centrale dans le Programme 2030. Elle constitue l’un des fondements des droits de l’homme, de l’égalité des sexes et des sociétés durables et joue un rôle essentiel dans tous les efforts que nous menons pour mettre fin à la pauvreté extrême et à promouvoir le bien-être de tous. C’est pourquoi les objectifs de développement durable visent à assurer l’accès de tous à une éducation de qualité et à des possibilités d’apprentissage tout au long de la vie. 
    
L’une des cibles de l’objectif de développement durable 4 est de faire en sorte que tous les jeunes sachent lire, écrire et compter et d’offrir à une proportion considérable d’adultes n’ayant pas ces compétences la possibilité de les acquérir. 
    
Il y a 50 ans, la Journée internationale de l’alphabétisation a été proclamée pour promouvoir l’alphabétisation comme outil d’autonomisation des personnes, des communautés et des sociétés. Nous avons fait des progrès considérables ces cinq dernières décennies, mais nous sommes encore bien loin de l’alphabétisation universelle. Et aujourd’hui, la numérisation croissante et la surinformation du monde créent de nouvelles possibilités et posent de nouveaux défis. 
    
Plus de 750 millions d’adultes sont analphabètes, 115 millions d’entre eux étant des jeunes et deux tiers des femmes. Quelque 250 millions d’enfants en âge d’aller à l’école primaire n’ont pas acquis les notions de base et 124 millions d’enfants et d’adolescents n’ont aucune instruction. 
    
Ces obstacles au développement durable peuvent et doivent être surmontés par l’élaboration et la mise en œuvre de politiques judicieuses, mobilisant soutien et ressources. Nous devons offrir à ceux qui ne sont pas scolarisés des possibilités d’apprentissage de qualité, nous devons améliorer la qualité de l’enseignement et nous devons promouvoir l’éducation et l’apprentissage des adultes.
    
À l’occasion de la Journée internationale de l’alphabétisation, j’engage les gouvernements et leurs partenaires, y compris du secteur privé, à conjuguer leurs efforts en faveur d’une alphabétisation universelle afin que nous puissions concrétiser les ambitions du Programme 2030 et construire des sociétés pacifiques, justes, inclusives et durables.